Il y a de ces choses qu’on ne peut pas s’empêcher de faire.

C’est le cas pour mon dernier roman duquel je n’arrive pas à décrocher. Les personnages deviennent trop vivants. Dans le métro, dans le bus, au supermarché : flash ! Sa naissance, son enfance, un événement m’apparaît. Dois-je l’écrire ? Oui ! Dois-je le garder ? On verra. Les pages s’accumulent, je n’arrive plus à couper. Il va me falloir deux tomes, mais je ne sais plus à quel endroit trancher, presqu’à la fin. Je déteste ça et, en même temps, c’est pire que l’ivresse. Dès que mon boulot est fait, pouf !, le fichier s’ouvre (non par magie, mais presque!)

Sinon, une autre obsession : toucher mes proof copy chaque fois que je passe devant. C’est idiot comme tout, mais je le fais quand même. Assumons-nous. Juste une envie : commander les tomes 2 et 3 mais j’ai fait soumissionner un imprimeur du coin pour voir. Je vous tiendrai au courant.

Et sinon, demain matin, c’est MA rentrée au collège ! Donc je prépare mes documents : plans de cours, powerpoint, activités, dvd (oui, parce que moi, mes notes de cours sont sur dvd). 8 h 30 : sur le piton avec un nouveau groupe ! Nouvel horaire, nouveau train de vie et tout un défi d’y intégrer l’écriture. Par contre, j’ai déjà impliqué le prof de littérature et de théâtre pour le script-frenzy. On veut faire une cohorte au collège. Yay ! Espérons que ça soit chouette, on pourra refaire l’expérience au nano.

2 thoughts on “Obsession(s)”

  1. Woah, une cohorte de SF, ça serait trop drôle.En tout cas, je compatis sincèrement avec toi. Les personnages qui harcèlent, je connais bien ça. Écris ce qu’il t’ordonne. Ça ne sert à rien de s’ostiner avec eux.Fais-en un autre document, comme si c’était un ramassis d’histoires courtes. Ça te défoule, mais ça garde ton histoire principale un peu plus propre. Et puis tu peux toujours décider de rajouter plus tard. C’est plus facile que de couper. 😉

  2. Je viens de couper mon gros trucs de 600 pages en 310 chap / 10 chap / 5 chap (amenés à grossir bien sûr).Va me rester à mieux terminer les tomes. On ne peut pas toujours gagner contre des bonzom imaginaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.