Ça stagne

Je me sens entre deux chaises. Le boulot a repris. C’est une nouvelle routine qui s’installe : le mari est à Québec quelques jours semaines, les étudiants sont gentils et je vais probablement m’habituer à mon nouvel horaire d’ici quelques semaines.Côté création / écriture : le film L’enlèvement est monté [issu de mon premier chapitre Dons & malédictions], il ne reste que des détails à peaufiner et c’est pas mal bon. Dès que ce sera terminé, vous pourrez voir le résultat. Quelques projets s’amènent de ce côté-là aussi, mais pour l’instant on discute surtout.

La mémoire de l’ombre, désormais en trois tomes, stagne au 3e tome. Ma structure se réinstalle petit à petit car on repart à 0 dans ce tome-là. J’ai une dizaine de pages de notes qui vont complètement transformer mes 98 pages déjà faites. Manque de personnages, manque de profondeur, trop rapide sur certains détails importants. Il y a des choses à revoir, mais ce n’est plus une obsession, comme avant. Là, je relis Dons & malédictions que je n’ai pas retouché depuis le nano et que je veux traîner avec moi cette semaine, juste au cas, pendant ma rencontre « informelle » avec ma bonne mauvaise nouvelle. Si la discussion s’y prête, pourquoi pas ?

Je ne chôme pas [et non, j’ai pas touché à la thèse]