BackUp !

Je dois dire que je déteste les fins. Je ne sais jamais quand ça suffit. En plus que cette trilogie pourrait devenir facilement une quadra, je crois que je vais prendre une pause après ce tome, histoire de… jouer avec des mots plus compliqués (cf. une thèse). Je dois donc terminer ce bouquin avant la fin de la semaine car… semaine de relâche oblige, on va donner un coup sur autre chose (sur le dit objet ci-haut mentionné).

Par contre, ce dont je suis fière (parce qu’il faut aussi des petites victoires), c’est de faire une copie de mon texte tous les jours avec une nouvelle date. Ça fait un dossier avec des tas de fichiers, mais cela me donne 2 choses :

1. une évolution de l’écrit / des modifications / du nombre de pages écrites par jour2. un backUp !

Je suis le genre à changer d’avis. Il meurt, il se passe telle affaire… et puis finalement, non. Du coup, je pourrais le réécrire ou faire des tas de petits fichiers qui regorgent de ce que j’enlève, mais je préfère amplement me dire qu’il y a une semaine, mon personnage a pété sa coche et que je peux y accéder à nouveau au besoin, même si j’ai tout effacé hier soir.

Quoi qu’il en soit… avant-hier, je dois dire que je suis allée refouiller dans un vieux document pour en trouver toute une partie qui pouvait être réutilisée vers la fin. Il a fallu adapter, bien sûr, mais à partir de quelque chose, c’est toujours plus facile, surtout dans une partie difficile comme… la fin !

Je sais que je me répète, mais j’y suis presque !