Bon, j’ai l’impression qu’il faut que j’ajoute un titre du genre : la revanche de quelque chose, mais non. En tous les cas, j’ai pas trop chômé ce week-end (24 + 23 pages = 47). Ouf, en tapant, j’ai l’impression que je passe ma vie à formater mon document plus qu’à écrire. Les romans, c’est plus facile, je trouve. Et là, on doit rester dans ce qu’on voit et non dans ce qu’on sent. C’est un autre exercice selon moi.Enfin donc, ce matin, je me suis levée tôt pour terminer le deuxième épisode, un peu rapiécé, de mon roman. Il m’a fallu ajouter une intrigue (à choisir, j’ai pris un meurtre) et j’ai collé sur du texte existant que j’ai coupé du roman. C’est un peu étrange, mais je crois que ça peut se ternir. Je relirai demain.Vu tout le retard que j’ai pris, devinez ce que je vais faire aujourd »hui ? De la correction ! Hé oui, on ne créé pas impunément ! Après le plaisir, le boulot (bon, dans les faits, il faut faire l’inverse, mais je suis un peu… excessive ?)Bon lundi !

2 thoughts on “Épisode 2”

  1. Je trouve aussi que c’est une tout autre chose que d’écrire un scénario. On écrit ce que voit la caméra, point. C’est drôle, depuis que j’ai commencé mon scénario, le manuscrit du roman que j’édite en même temps contient beaucoup plus de dialogues! 🙂

    1. Ah oui, je me doute. On dirait que les dialogues doivent tout expliquer. C’est bizarre un peu. Enfin… je me pose des drôles de questions pendant que j’écris ça. Du genre : est-ce que c’est clair ? Visuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.