Retour à la vie

La fin de session était très chargée : gala de fin d’année, examens, vidéo promotionnel pour le collège, corrections… ce dernier point étant crucial.Outre les corrections des travaux étudiants, je me suis plongée dans la correction de mon premier roman Rêves. Au début, j’étais un peu sceptique. Du genre : « Qu’est-ce que t’as écrit là ? », la preuve que les lectrices ne font pas toujours une bonne job. Je suis sévère avec moi, mais ça prenait quand même du recul (et d’autres écrits aussi pour se faire un peu au travail que ça demande).

Premier constat : corriger : c’est long.

Deuxième constat : hey ! c’est pas mal bon !

Troisième constat : on écrit avec nos failles et nos manques, dans le sens émotif et psychologique du terme. Écrire ça fait du bien et ça sort le méchant. Certaines phrases m’ont submergées comme une vague de 3 mètres. C’est bon signe, ça me plaît.

Quatrième constat : il est temps que je termine la correction du tome 01, il doit partir à l’autre bout du monde, chez des yeux curieux (et connaisseurs, d’où le stress et la correction).

Comments

  1. Annalia says:

    Yaaay, retour à la vie! On devrait te faire une petite musique épique, pour célébrer l’occasion.Hum. Anyway. Une seule autre chose à dire. Oui, corriger, c’est long. Très long!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.