Écriture et vacances

Nous avons terminé le tournage de la vidéo promotionnelle mercredi soir, après trois jours assez intensifs. Douze heures par jour + la soirée cinéma à minuit pour voir twilight : Eclipse la nuit du mardi au mercredi. Bref, un semaine assez intense [et pour une fois, le film était bon, la salle n’était pas pleine et on a eu plein de cadeaux]

Bon, je n’étais pas la plus sollicitée dans ce tournage. J’étais surtout là pour m’assurer que personne ne manque de rien : livraison de pauses-cafés, ouverture des portes, apporte ceci, cela, transfère les films sur le disque dur, faire un backup, etc. Rikiki (cf. Petit Asus) plante à tout coup et devinez quand ? Quand je décide de commencer une nouvelle histoire ! Des paragraphes qui disparaissent et moi qui décide de migrer, pour les deux jours, sur GoogleDocs (au moins, quand ça plante, c’est enregistré).

Cette fois, j’écris une histoire pour adulte. Très adulte, même si je travaille encore autour du thème de l’identité. Ça fait changement. Quoique, pour trouver des lectrices, ça risque d’être plus délicat. N’empêche, jeudi et vendredi (oui, aujourd’hui), me voici déjà à 21 148 mots. Ça roule ! Oui, je sais, je n’ai fait que ça, c’est comme ça que je suis, vous devriez le savoir depuis le temps…

Quoi d’autres ? Ah oui, la douce saveur de l’écriture, de la création, des frictions entre les personnages. J’adore ça ! Je n’ai pas terminé la correction de mon tome 03, ni l’écriture de mon tome 05, mais une pause ne me fera pas de mal. Cette fois, c’est léger, c’est sexy et c’est différent.

Mes contraintes : de retour au je, au futur simple et il faut que mes chapitres fassent moins de 10 pages. Voyons voir où ça va me mener…

Et je suis… officiellement en vacances !