La fin

Bon, c’est pas le meilleur, mais j’étais bien tannée et il est fini ! J’ai tourné en rond pendant 4 jours pour finalement boucler la fin.C’est donc la fin du Barman à 73 307 mots, 203 pages.

Pour la suite, on verra. Le mari est en vacances pour une semaine et la rentrée, c’est pour bientôt! Je suppose qu’il faut que je m’y remette, moi aussi!