Je sais que ça ne fait pas sérieux qu’une prof de multimédia veuille faire un club d’écriture, mais j’ai quand même envie de le faire. Je sais que j’ai douze groupes et un horaire de fou, je sais que j’ai mille projets de promotion et de vidéo en cours, mais je pense le faire pareil. Je sais qu’un prof de littérature aurait plus de pouvoir que moi, que c’est difficile, que les jeunes ne sont pas persévérants pis toute la patente, mais je vais quand même essayer. Moi, j’aimerais ça que les jeunes écrivent et je vais peut-être finir par en récupérer deux ou trois dans le nano ?

J’irai jeter un oeil pour savoir comment on part un nouveau comité au collège. Je me demande quel serait le meilleur moyen ? De leur faire créer un blogue ? De faire un lieu collaboratif ? Avec des pseudo ? Après tout, c’est gênant, à dix-sept ans, de faire lire ce qu’on écrit…

Je réfléchis, je réfléchis, je réfléchis ! Et la rentrée est accaparante, croyez-moi !

4 thoughts on “Comité d'écriture”

  1. C’est un superbe projet !Je trouve l’idée de pseudo intéressante. En fait, c’est plutôt dans ce cas un nom de plume que plusieurs auteurs/auteures ont utilisés afin de publier sous un autre nom.Pourquoi pas faire comme dans le temps où il y avait des nouvelles dans le journal ? Il y a eu un temps où ce n’était pas seulement des mauvaises nouvelles. Il peut être en ligne pour s’éviter d’avoir à gérer l’impression, mais pourquoi ne pas, quelques fois par année, faire des numéros imprimés avec des textes qui ont eu le plus de vote, ou les plus lu.Organiser des « word war » comme on fait durant nano est super pour développer l’envi d’écrire et de focaliser sur l’écriture uniquement durant plusieurs blocs de minutes.Enfin, je divague peut-être, mais c’est peut-être ce que je tenterais de mon côté.Tiens-nous au courant !

    1. Ouais !!!!!!! C’est une bonne idée. Je vais d’abord voir si l’idée trouve preneur ! Je vais me ficher dans la grande salle et venir tâter le terrain !À suivre ! Merci pour les idées !

  2. Dans la veine du journal, il y a eu pendant une ou deux années, à Garneau, une petite revue littéraire appelée Éclats de biscuits. La plupart des écrivains participaient également à un atelier hebdomadaire (le mardi, ça a toujours lieu), et ils publiaient en collabo avec l’asso étudiante.Tu ne te rappelles peut-être pas de Klern, du NaNo (il était pas trop souvent sur le t’chat), mais c’est un super bon ami, et il travaillait sur Éclat de biscuit en plus d’être présent tous les mardi. Si tu veux, je lui refile ton e-mail. Je suis sure que ça lui ferait plaisir de répondre à tes questions. 🙂

    1. Je vais d’abord me jeter dans la fosse pour voir si quelqu’un est intéressé au collège 🙂 Après quoi, j’aurai des TAS de questions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.