Nous voici à la mi-session. Ceci signifie que :

1) il y a une pile de correction quelque part qui m’attend

2) mes groupes changent (vive le team teaching) – et mon horaire par le fait même

3) je vais bientôt avoir un montage final du GleeDub (et ce que j’ai vu, à date, c’est cooooool)

4) le nano s’en vient

5) je suis fatiguée

Hormis ces cinq critères de base auxquels j’ajouterais que j’écris en liste à puces : j’achève aussi mon roman de sorcières sur lequel je m’amuse dès que j’ai un moment de libre (vive les fins de semaine de trois jours), je cherche aussi désespérément une idée pour le nano (quelque chose de… bien, si possible). À ce sujet, ma petite soeur de 14 ans me lance : « pourquoi pas une sirène? » et là, j’ai fait un bruit qui ressemble à : « aheuheuhuehuehue », comme quoi je suis très inspirée !

Cependant, voici le prix de consolation que je partage avec vous : je reçois de beaux travaux de la part de mes étudiants :