C'est beau Noël, mais…

Je suis allée faire des courses vendredi dernier, moi qui déteste le magasinage des fêtes. J’étais avec une copine pour affronter la cohue (qui n’est pas si mal en jour de semaine), mais je n’avais que peu de choses à acheter. Ici, on ne donne les cadeaux qu’après Noël (je vous expliquerai le concept une autre fois). Du coup, je me dis: je vais me faire un cadeau original autant pour moi que pour vous et acheter les livres de tous les blogueurs que je lis (comme j’en lis beaucoup, mon mari a eu peur, mais…)

Seul arrêt possible sur le trajet de mon amie: Renaud-Bray des Galeries d’Anjou. Résultat: y’a rien. Mais rien de rien! Pas de jeunesse, Pas de Mathieu, pas de Dominic, pas d’Audrey. Tout est ailleurs ou hors stock, je peux faire livrer d’une autre succursale, réserver en ligne, danser la claquette, mais pas acheter ce que je veux et pas maintenant. Pour une fois que je savais ce que je voulais, je suis repartie les mains vides!

Par contre, j’aurais pu acheter des disques, du chocolats pis des plats à tartes! Y’a plein de trucs de bouffes en rentrant. Le problème, c’est que moi, je voulais acheter des livres québécois…Par contre, Audrey, y’a un mois, j’ai vu ton livre chez Jean Coutu (non, mais… enfin… y’a juste moi qui vois le bug ou quoi?) et j’ai trouvé celui d’Émilie chez Canadian Tires il y a longtemps (je ne savais même pas qu’ils avaient des livres!)

Peut-être que si les librairies vendaient plus de livres et moins de jouets…Ceci dit, un jour vous serez tous dans ma bibliothèque (promis!) Ma copine qui travaille pour la dite chaîne de magasin va me rassembler le tout et me l’apporter directement, mais quand même… j’étais pas de bonne humeur en sortant!