22. L’endroit le plus insolite où vous avez eu une idée géniale qu’il vous était impossible de noter ?
Les idées les plus géniales viennent en rêves. Souvent, je me réveille, je suis trop paresseuse pour la noter alors je la répète des dizaines de fois dans ma tête en me disant que je vais m’en souvenir, mais c’est complètement faux. Chaque fois, j’ai tout oublié. Par contre, comme j’écris mieux le matin, il m’arrive le soir de me coucher tôt et de rêvasser à ce que j’ai comme problème. Au matin, tout se règle comme par magie!

Sinon, c’est dans le métro ou dans le bus et je peux toujours noter.

23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?
Je ne reviens pas en arrière, sauf que je sens que quelque chose me manque. Là, je reviens, je relis, je corrige un peu et je me souviens du pourquoi j’ai écrit telle ou telle chose et, quand j’ai de la chance, ça reprend.

Par contre, si je me couche tard (signe que j’ai écrit trop d’heures dans une journée), je reviens sur le texte de la veille, car je sais que ça va m’avoir pris… oh… disons… 10 pages de trop pour rien?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.