Un cerveau USB

Il y a des jours où j’aimerais que mon cerveau soit branché sur un disque dur portable pour ne pas avoir à retranscrire toutes les choses auxquelles je pense quand j’arrive chez moi. Ce serait tellement plus simple, surtout à cette période-ci de l’année, alors que je travaille sur vingt deux dossiers en même temps!

Par exemple, tout à l’heure, après la gym, alors que je revenais à la maison en métro, voilà qu’un tas d’idées me sautent dessus. J’étais littéralement attaquée! (En plus, je vois très bien l’image, là). En vrac dans mon cerveau: des idées, des dialogues et des orientations claires, le ton que je cherchais et tout ce qui me causais problème!

Sur moi: un sac de gym. Pas de papier, pas d’ordi, pas rien (OK, sur ce coup-là, j’avoue que je fais fort!)

Je m’empresse donc de plonger dans ma tête pendant que je reviens à la maison et où, comme par magie, l’énergie disparaît aussitôt que je passe le seuil de la porte. Et voilà que la routine quotidienne prend le dessus. Juste comme ça. Pouf!

Il ne me reste qu’à espérer qu’il reste quelque chose de tout ce bouillonnement (probablement, oui).

Quand même! C’aurait été plus simple de tout mettre sur disque dur USB-Brain et de juste tout recopier après! Parfois, la technologie ne va pas assez vite! hihihi