Je suis toujours étonnée lorsque je vois les nouveaux mots-clés qui arrivent dans mes statistiques de blogue et de voir à partir de quels termes les visiteurs échouent sur ma petite île. Cette semaine, je suis même plutôt flattée! Il n’y a pas de tout nu!

D’abord, j’ai posté mon petit billet sur Tous les hommes sont mortels de Beauvoir, mais peut-être qu’il n’y avait pas suffisamment d’extraits pour toi, mais cher petit chercheur, je te suggère de jeter un oeil au livre lui-même et je t’apprends, en primeur, que mon travail universitaire (va quand même pas dire que je ne t’aide pas) est disponible sur mon site personnel sur Simone dans une zone cachée ici. Sache quand même que cet article a été cité à deux ou trois occasions par la très honorable madame Brenda Dunn-Lardeau, une professeure incroyable! N’en abuse pas, quand même! (bon, c’est pas si bon que ça, non plus).

Si tu aimes tellement Beauvoir, sache qu’un autre billet sur Simone et moi est en préparation. Des tas de potins te seront révélés dans ce deuxième bloc (et aussi quelques extraits de son oeuvre, tiens, mais rien que tu ne puisses trouver sur mon site dédié à l’auteure).

Cher visiteur du 27 mars, sache que les hommes seront toujours mortels et ce, que tu sois immortel ou non. Oh, mais si tu es vraiment immortel, laisse ton nom quelque part, ça m’intéresse 😉 Autrement, j’espère que mon billet sur le roman de Beauvoir t’a plu quand même!

De toute évidence, il y a un prof qui fait travailler ses étudiants sur Ma vie ne sait pas nager d’Elaine Turgeon, un joli livre, un peu triste, je serais curieuse de savoir ce qu’il en dit et pour quel groupe d’âge cette lecture est au programme. Ceci dit, même si j’en ai parlé dans un billet, je n’ai pas vraiment évoquer les lieux en question (bon, il y a bien une piscine) ni même des personnages (mère, père, jumelle et grand-maman), mais comme c’est un court roman, ça ne devrait pas trop poser de problème de retrouver tout ça. Courage dans ta lecture!

J’étais contente de voir que quelqu’un a cherché un extrait de Mathias Malzieu. Un bel extrait en plus! Mais comme j’ai moi-même tapé cet extrait sur le forum d’Atramenta, je présume qu’on a juste copié/collé le tout pour finalement retomber chez moi. Hum… au moins, laisse un commentaire, la prochaine fois! Je ne sais pas ce que tu cherches, moi: la suite, peut-être? Suffit de demander! Quoique, sur mon blogue, l’extrait est plus long.

Là, ce sont les mots-clés étranges. D’abord « contrainte personnelle », c’est vaste comme terme, non? Et pourtant, c’est ici que ça l’a mené!

Cher visiteur, je ne sais pas si tu cherches à te motiver ou à te donner des contraintes, mais après trois pages de résultats sur Google, tu es arrivé sur ma page sur du Barman, roman dans lequel j’avais comme contrainte personnelle de faire des chapitres de moins de cinq pages (quand on songe que, dans mes premiers textes, ma moyenne était de 50, puis de 25, et de 10…)

Ceci dit, je ne suis pas certaine que tu aies trouvé de quoi te satisfaire sur mon blogue, mais vu que le lien sur Google s’intitulait: Le barman, j’espère que t’as pas de problème d’alcool! Au besoin, je t’invite à le lire (surtout si t’es une fille), car il y a une scène croquante dès le début 😉 Ça te fera toujours passer le temps, tiens!

Et pour les parole de chanson, là, je crois que t’es seulement tombé sur le LipDub du Collège que j’ai organisé il y a deux ans, ce n’est pas tout à fait ce que tu cherches, mais c’est un chouette collège et un chouette lipdub aussi, mais y’a pas de paroles, désolée. Et c’était Jay-ho! Pas… cheer-machin-truc.

Pour le parrainage de l’UNEQ en 2011, eh bien oui, j’en suis. D’ailleurs, c’est gentil de me rappeler qu’il va me falloir faire mon rapport sous peu, car c’est déjà fini (enfin, en théorie, car mon parrain continue de me faire bosser!), mais si c’est pour t’inscrire, essaie plutôt en septembre et crois-moi: ça vaut vraiment le coup!

Et le dernier mot clé est vraiment bizarre parce que c’est le titre du premier chapitre de La mémoire de l’ombre, mais je ne peux pas te le résumer sans te vendre le punch! Enfin… t’as qu’à suivre les liens (en haut / mes écrits). Par contre, je me demande si c’est le nom d’un autre roman, je ne sais pas, j’ai pas trouvé sur Google. Des suggestions, quelqu’un?

Voilà pour mon petit bilan.

Au moins, cette fois-ci, y’avait pas de tout nu! Mais peut-être que je devrais mettre la photo de Beauvoir toute nue la prochaine fois 😉

4 thoughts on “J'aime les googleux!”

  1. Ah La Mémoire de l’ombre… Il est sympa celui-là (bon, je préfère vraiment le 3ème tome – héhé, je me la joue « Ouais, moi, je l’ai lu nananéreux ! » – bon maintenant faut que tu deviennes célèbre pour que je me la pète vraiment bien, ok ? ), mais l’étrange rencontre est pas si étrange (enfin, sauf si c’est une allusion à lui qui la rencontre elle… Quoi que dans l’autre sens aussi c’est étrange. mais je lis trop d’histoires bizarres aussi)

    Et t’as pas de tout nu ? T’inquiète ça va venir ! 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.