Il parait qu’il faut faire le ménage du printemps une fois par année et comme les quatre jours de congé de la fin de semaine de Pâques ont été relativement calmes, j’en ai profité pour libérer la pile de documents qui s’entassait sur mon bureau. Résultat: quelque chose d’un peu plus épuré (bon, hier c’était mieux, mais c’est certain que ça ne restera pas zen bien longtemps). Du coup, j’en ai profité pour prendre une photo (histoire de me souvenir à quel point c’est chouette d’écrire quand il reste encore de la place pour mettre une tasse de café quelque part).

Ceci dit, les plus littéraires d’entre vous seront curieux de voir les livres qui traînent dans le coin de mon bureau: Woolf, Kundera (eh oui, je suis de retour sur Rêves, des livres sur l’écriture, les livres de Mathieu Fortin (terminés!) et le Filles de lune (même pas commencé). En fait, la majorité doit redescendre dans ma bibliothèque, en bas. Sur le côté, Complètement livre qu’il me plaît de feuilleter quand je tourne en rond et de partager ou extrait ou deux sur mon Tumblr.

Et derrière, la pile de mes romans que j’ai prêté à droite et à gauche et que j’ai enfin récupéré. Il ne me reste qu’un exemplaire de Rêves (t1 et 2) et le tome 4 de La mémoire de l’ombre en vadrouille je ne sais où.

Ceci dit, mon geste n’a définitivement pas inspiré le mari:

4 thoughts on “Le ménage du printemps”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.