Ma copine qui travaille chez Renaud-Bray a le droit d’obtenir certains livres en service de presse (i.e.: gratuit, quoi). Comme elle avait déjà celui-ci chez elle, la voici qui m’offre (à SON anniversaire, hé oui), Nightshade qu’elle m’avoue avoir apprécié tout en ajoutant : « Si t’aimes pas ça, donne-le à ta soeur » (pour le contexte, on repassera).

J’ai donc lu ce livre lu ici et là, quand je n’avais pas envie de me prendre la tête, parce que ça se lit vite, c’est écrit gros et que les chapitres sont courts.

Il s’agit d’une histoire d’amour à la Twilight, mais avec des loups garous. Eh oui! Rien de neuf sous le soleil! Euh… sous la lune!

L’histoire est simple: Calla est une loup-garou (enfin, une bébitte dans le genre) et est l’alpha de sa meute: les Nightshade. Ça commence alors qu’elle sauve le beau Shay des griffes d’un Grizzly, sauf que c’est interdit de faire ça parce que lui, ben… c’est un humain pis que… les loups n’ont pas le droit (pourquoi? Je ne suis pas sûre). Par tous les hasards du monde et de l’auteure, le petit Shay va se retrouver à l’école, dans les mêmes cours qu’elle et bla bla bla… s’ensuit plein de rencontres entre les deux ados et devinez? Il tombe amoureux d’elle (bah oui, quoi!).

Là où est le problème (parce qu’il y a toujours un problème), c’est que Calla est une alpha et qu’elle doit se marier avec un autre alpha dont je ne me souviens même plus du nom (c’est dire), mais qui est le chef de l’autre meute, les Banes. Évidemment, il est beau et tout le pataclan et chaque fois qu’il la touche, elle passe du rouge au violet avec toutes ses hormones de petites filles vierges à dix-huit ans dans le tapis. Et j’ajouterais que c’est pareil avec Shay, du coup on se demande si elle veut juste passer à l’acte ou si elle est, comme Bella, oups Calla, amoureuse des deux garçons en même temps. Bien sûr, elle ne fait rien de rien durant le roman (à part rêvasser à des choses… chut!)

Tout ça pourquoi? Bien… pour attendre la suite qui ne sort qu’en juillet. Bon, je ne vous ai pas raconté tout le côté interdit et les bagarres des bêtes avec la grosse méchante araignée, mais bon… même si c’est sympathique à lire, on voit plein de liens twilightiens (ou plutôt, des trucs déjà vus cent fois) et j’ai compris les punch dix ans avant (oui je savais que Shay serait le sacrifié, bon! et que l’autre serait gentil et que personne ne voudrait tuer personne parce que… ben… c’est toujours la même OSTI d’histoire). Je l’ai-tu dis, là? Ok, ok, je me calme!

N’empêche, c’était – sans exagérer – cent millions de fois meilleur que Le journal d’un vampire (d’ailleurs, je ne sais pas comment j’ai pu le lire en entier, celui-là) et je lirai sûrement la suite dans deux ou trois ans, quand il sortira en français et qu’on me le refilera gratos. Désolée, mais ma biblio est déjà chargée et ça ne vaut pas un achat. Il y a des livres qu’on lit et des livres qu’on garde.

Je suis peut-être trop vieille pour lire ça? Hum… possible.

One thought on “[Lecture] Nightshade t1 – lune de sang”

  1. Des fois, je me demande si un jour je vais être trop vieille pour lire des livres ou écouter des films pour ados…. Bon, je ne parle pas du livre dont tu parles qui ne m’intéresse pas. Plutôt une suite de ton commentaire par rapport à être trop vieille pour. Ouin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.