Je n’ai pas pour habitude de parler d’un logiciel payant (je préfère largement les logiciels en ligne ou gratuits, voir libres), mais ce matin, j’ai testé Atlantis, un logiciel de traitement de texte qui enregistre directement au format ePub.

Je ne peux pas dire où j’ai trouvé le lien ni même pourquoi j’ai cliqué (sûrement un complot Twitter), mais quand on parle d’ePub, j’aime bien jeter un oeil sur le logiciel, en général. Ça permet aux liseuses électroniques d’ouvrir les fichiers et de rendre la lecture plus facile (on peut modifier la taille du texte, la police, etc.)

Avant d’aller plus loin, sachez qu’il existe un autre logiciel nommé Aspose qui permet d’enregistrer le format ePub directement à partir du fichier Word, lui aussi, en évaluation 30 jours (tant qu’à parler des logiciels qui coûte des bidous, autant en proposer un qui s’intègre directement dans word).

Techniquement, il faut savoir que le ePub est un format assez simple: du html avec les chapitres découpés fichier par fichier. Ce n’est pas sorcier de le créer soi-même, mais il faut s’armer d’un peu de patience et avoir un minimum de connaissance technique). Si vous voulez avoir un aperçu, renommez un document .epub au format .zip, décompressez-le et jetez-y un oeil.

 

Pour faire un fichier ePub, j’avais tendance à envoyer mon fichier sur Atramenta et en récupérer le document déjà converti, après quoi, je n’avais qu’à faire les quelques modifications qui m’agaçaient (alignement, la répétition du titre en début de chapitre, ajout d’une page couverture de mon choix, etc.) Je sais que Calibre permet de le faire gratuitement, mais pour moi, c’est plus un lecteur sur pc qu’un convertisseur de qualité. Pour l’avoir testé il y a quelques temps, j’admets que le résultat me plaisait plus ou moins.

Ce que j’aime d’Atlantis (même si je déteste le fait qu’il soit payant), c’est qu’il s’agit d’un vrai traitement de texte. Il ressemble à Word et permet d’écrire directement son texte là-bas (bon, faut pas exagérer non plus!) Mais il a le mérite d’ouvrir les documents doc / docx / odt / rtf, alouette! On peut modifier les éléments dans l’interface, ce qui permet de sauver pas mal de temps quand il y a un bug!

Après, j’ai installé Stanza sur mon pc. J’aurais pu testé le epub sur mon ArchosIT, mais j’avais la flemme d’aller chercher le bidule et de le brancher, puis de transférer le fichier… (bon, on est le matin! Ceci explique cela). Autrement dit, je n’avais rien pour lire les epub sur mon pc, alors…

Il reste deux ou trois bug, mais c’est quand même très joli (en plus, il fait mes alinéas! Nah, c’est Stanza qui les fait).

* En passant, dans Calibre, l’image de début est apparue / pas dans Stanza (signe que le fichier ePub l’a bien intégré).

Bref, pour l’instant, c’est le convertisseur le plus simple et le plus précis que j’ai pu trouver. Belle découverte du jeudi matin.

 

Il y a aussi ce service gratuit et en ligne: Générateur ePub maison de Thierry Crouzet.

One thought on “Le format ePub”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.