Quand mon blogue est vide, c’est parce que j’écris (donc en général, c’est une bonne nouvelle). Ce n’est pas faux ces jours-ci, parce que je passe tous mes temps libres à écrire, ce qui décourage mon mari et mes amis à la maison (eh oui, certains diront que je ne profite pas de l’été, mais je suis quelqu’un de casanier, désolée).

Cela dit, je suis de retour dans la ville de Québec pour une petite semaine de soleil, de lecture et d’écriture. Ok, je vais profiter du mari un peu et on se fera quelques petits restos au passage. J’ai aussi apporté quelques livres jeunesse avec moi pour m’éloigner de l’écran (de toute façon, après 15h, j’ai un coup de barre et il y a un énorme parc tout près). Autant en profiter pour faire quelque chose d’utile. Oui, moi et l’inutile, ça fait deux, désolée Martine, j’y arrive pas!

Juillet est déjà là et je suis déjà stressée en vue de la prochaine session (qu’est-ce que ça doit être ceux qui n’ont que 2 semaines de congé par an). Pourquoi? Parce qu’après juillet, il y a août. C’est déjà demain! Il faut dire que je dois refaire mon site (idmuse) et que j’aimerais bien qu’il tourne sous wordpress aussi, mais j’ai décidément pas mal de bug avec les animations Flash. Déjà, ça risque d’être une montage de problèmes à régler, sans compter qu’il faut tout y remettre le contenu! Enfin… l’espoir fait vivre!

Heureusement, avant-hier, j’ai appris que le mari songeait à aller faire un saut en France d’ici la fin du mois. Ah bon? Voilà un petit voyage surprise qui se rajoute au vide que j’avais de prévu. Un peu de bon vin avant le retour en classe, je ne peux pas dire non, pas vrai?

[edit] J’allais oublier de faire une petite publicité pour le premier livre de Philippe Devos (dont je parle souvent ici) qui est en vente! Et aussi parce que je vais profiter du fait que je fais un saut en France pour me le procurer!

8 thoughts on “Quand mon blogue est vide”

  1. Eh si vous allez en France pendant que j’y suis, faudrait qu’on se voit ! Et qu’on s’organise quelque chose avec Jo Ann ! En attendant, on peut retourner souper pendant que t’es à Ste Foy, je suis libre demain ou jeudi. Ou sinon, le vendredi, je ne travaille pas !
    En passant, je suis passée à CKRL dimanche et j’ai parlé de toi ! 😉

    1. Juste parce que je suis curieuse et pas DU TOUT parce que j’ai envie de revoir, ben… voilà un bon prétexte pour se revoir (mouahahahha) ici ou là-bas, mais comme je suis ici…
      Je t’écris par Facebook, ce soir, c’est le lieu dans lequel tu réagis le plus 😉

  2. Je ne te parlerai ni d’été ni de France ni de vin ni de livres, mais de WordPress et site: ne crois-tu pas que WordPress n’est pas le meilleur choix pour un site à cause des balises comme les mots-clés, bref du référencement? Je te demande parce que je connais quelqu’un qui veut aussi que son site soit sur WordPress et je lui chercher des arguments… contre. La plateforme convient mieux à un blogue il me semble et non à un site plus « fixe », disons.

    1. Oui bien, ce matin en me levant, j’étais un peu découragée à l’idée de tout refaire, mais je crois que pour ceux qui n’ont que des images ou des vidéos, oui, c’est une machine à site autant qu’à blogue, mais pour moi qui ait besoin de sites web et de flash, c’est galère. Je les fais en vrac avec Dreamweaver, mais avec wordpress, c’est un à un (ou avais-je la tête?). Pense que je vais retrouver un modele et juste changer celui que j’avais 😉

    2. En fait, tout dépend du thème (j’ai trouvé un thème $ qui fait vraiment un bon boulot, mais c’est quand même un billet par oeuvre).
      Voir les thème chez ThemeForest pour te donner une idée, mais avec WordPress, on peut avoir une page d’accueil différente que celle du blogue. Donc oui, possible, mais il faut vouloir un site et un blogue ensemble (ah tiens… c’est pas ce que tu voulais?)

Répondre à Suzanne Roy Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.