La septième vague

La suite de Quand souffle le vent du nord, lu en début de semaine, trouvé à la bibliothèque du collège (prêté partout ailleurs). Emprunté à 10h30 ce matin, dévoré, remis au suivant à 13h15. Joli, doux, agréable. Du bonbon à lire, tout comme la première partie.

Dois-je dire que je suis dans un bulle avec ces personnages?

Je lis vite, c,est vrai, mais je reste habitée longtemps.