Une semaine en vrac

Cette semaine a été une vraie montagne russe, productive, pleine d’émotions et – bien évidemment – épuisante!

La voici donc, dans le désordre et en vrac:

Côté travail, mes étudiants de multimédia ont remis leur animation collective. Il s’agit du deuxième travail de la session, une première ébauche sur le son (le troisième étant un montage sonore animé). Sinon, mes groupes de complémentaires ont remis leur sites internet et leurs films interactifs. Je n’ai pas tout intégré, mais ça viendra (c’est long, hein!). En attendant, en voici un qui vaut le détour. Rires garantis!

Quand je reçois des travaux, ça veut dire que la balle est dans mon camp: les corrections s’amènent! Idéalement, je voudrais faire les corrections lundi ou mardi. Ceci dit, comme les travaux sont agréables, je ne peux pas me plaindre (ce que je ferais probablement si j’étais professeure en littérature).

Côté personnel, je suis allée rejoindre chéri à Québec, mercredi après le boulot. Un coucou surprise! Nous avons fait un petit repas en amoureux dans un steak-house qui m’a un peu déçue (tant pour la froideur du serveur que pour la tendreté de la viande), mais bon. Chéri était content de couper sa semaine en deux et on a quand même passé une bonne soirée. Le jeudi matin: hop! Je suis revenue sur Montréal pour enseigner. Heureusement, les bus Orleans Express ont le wifi à bord, mais 6 heures de temps à répondre à des emails et à entendre du bruit, ce n’est pas l’idéal pour écrire (j’aurais dû apporter des écouteurs), mais je suis quand même parvenue à avancer mon histoire. Par contre, il va me falloir reprendre mon dernier chapitre (à la relecture, ce matin, c’était bizarre).

D’ailleurs, pour ceux qui sont allés lire Un mari encombrant en mode privé sur Atramenta, je n’ai pas mis la suite. Je n’étais pas certaine que ce soit lus, alors faudra demander les chapitres suivants si l’histoire vous accroche. Je vais bientôt commencer le 7e chapitre et je me demande encore dans quoi je m’embarque!

Côté écriture, je poursuis mon histoire pendant que je sens que les autres préparent leur mois de novembre avec assiduité. Oui, octobre n’est pas encore là que novembre arrive: le nanowrimo se fait sentir. Déjà? Je me suis mise à y réfléchir, moi aussi, même si cela me paraît très loin, encore. Avec un peu de chance, je vais reprendre des éléments de Rêves dans une autre histoire ou aller dans une tout autre direction.

Ceci dit, je dois avouer que Jo Ann m’a donné un plaisir continu cette semaine en parlant de moi sur son blogue et en établissant des ponts subtils entre nos écrits et nos vies. Nos thèmes se recoupent souvent (et nos personnages aussi!) et je suis soufflée de savoir que mes histoires trouvent des échos dans son passé. Pour tes lectures autant que pour tes courriels, merci Jo Ann.

Ah! Et côté lecture, si vous cherchez quelque chose à lire: Pauline a mis son texte 99 raisons pour un auteur de vendre son âme en ligne sur son blogue. C’est gratuit alors jetez-vous dessus comme des affamés. La connaissant, ça va décoiffer!

Voilà pour ma semaine et ma fin de semaine s’annonce sous les couleurs de l’automne. Si j’y songe, je prendrai quelques photographies…