Je ne l’ai jamais caché: le matin, je suis plus productive. Hier soir, je me suis couchée tôt. Trop tôt, puisque ce matin: mes yeux se sont ouverts à quatre heures. Hésitation: est-ce que je me recouche? Le sommeil n’était déjà plus là depuis quelques temps, alors j’ai décidé que non. La journée sera longue, mais tant pis! Au moins, le matin m’appartiendra!

Et quel matin! J’ai corrigé mes trois appels à texte avant sept heures. Demain, je relirai une autre fois et j’enverrai. Oui, c’est bien la première fois que je me décide à participer à ce genre de concours. En général, je n’ai aucune idée pour des textes courts, alors autant en profiter quand ça passe!

Il m’arrive de me donner jusqu’à neuf heures avant de faire autre chose que l’écriture, surtout les jours où je ne travaille qu’en après-midi, mais aujourd’hui, j’ai du retard à rattraper. C’est la mi session au travail et les corrections m’attendent de pieds fermes. En plus des projets en suspens, j’ai promis à mes étudiants de jouer le jeu pour le prochain travail que je leur demande pour la première fois: la typographie animée. Oui, je vais peut-être en faire une, moi aussi. Quelle idée! J’hésite entre mettre en scène un extrait de La perte ou le bout d’une entrevue réalisée avec Simone de Beauvoir. La mort ou l’écriture. Et oui… il faut un texte fort et je n’ai trouvé que ceux-là pour le moment. En général, les gens font des extraits de films, des chansons ou des trucs plus cocasses:

Je sais! Il faudrait aussi que je termine le mari encombrant pour pouvoir avoir l’esprit clair durant le mois de novembre. Pour l’instant, j’ai mis La fille du café comme « novel » à rédiger, mais seulement parce que c’est l’histoire qui me revient en tête. Ce serait le plus simple: les personnages sont déjà là, les éléments du récit, aussi. En comparaison, ma réécriture de Rêves me paraît drôlement plus complexe au niveau de la structure (plusieurs voix entremêlées, sauts dans le passé, etc.) Autrement dit: rien que je ne fais habituellement. Les défis de cet ordre sont-ils adéquats pour écrire durant un nanowrimo? Je ne sais pas.

Trop de questions, trop de choses à faire et seulement vingt-quatre heures dans une journée. Avec de la chance, je vais me lever à quatre heures plus souvent…