Parler à son ordinateur…

Non, je ne suis pas devenue folle à cause du nanowrimo, même que je m’en sors plutôt bien (je suis déjà à 27k depuis ce matin). Mes personnages commencent à vivre et auront probablement de folles aventures! Enfin… un jour. Pour le moment, y’a une petite zone de déprime en vue, mais ne vous inquiétez pas, j’ai la situation en main (euh… en tête!)

Mais voilà qu’hier, en allant faire un tour sur la page du nanowrimo (pour updater mon wordcount pour la 100 000e fois), je suis tombée sur cette pub, juste ici, en bas à gauche, là où on annonce les « sponsors »:

En tant que nanoteurs, nous avons souvent des rabais sur des logiciels que, je l’admets, personne ne connaît vraiment. Alors je clique, je vais voir, je me souviens de Dragon Naturally Speaking (oui, c’est le même qu’avant, le nom est juste plus court) et je me dis: hein? Ça existait déjà en 1920 (bon, j’exagère à peine), mais je me souviens d’avoir eu ce programme avec mon vieux 486 (bon, ok, ça ne me rajeunit pas non plus, je sais). Je me souviens aussi que ce n’était pas génial. Sauf qu’après quinze ans, si c’est encore sur le marché, je me suis dit que ça devait forcément être mieux.

Et bien? OUI! Bon, il faut prendre son temps pour prononcer dans un français international (virez-moi ces accents, ou presque) et quand on l’ouvre, ça donne l’impression que toute ma machine devient sous le contrôle de big brother (tout est lent et encadré), mais après… ça fonctionne. Oui oui! Vraiment! Bon, il arrive que ce soit un peu n’importe quoi, mais nous pouvons intervenir à tout moment dans le texte, alors ça compense un peu pour les erreurs du logiciel.

Je n’ai pas lu l’aide (je suis du genre: allez, j’essaye, impressionne-moi!), alors j’ai eu quelques bugs que je vous énumère bien candidement:

  • Je ne sais pas comment dire : change de paragraphe (je le fais à la main).
  • Je ne peux pas ajouter les tirets cadratins (tiret fait un -, mais c’est tout, le cadratin s’écrit).
  • Quand je dis « ceux », il ne comprend que « ce » et ce, malgré mes huit millions de répétitions (mon accent, sûrement).
  • Comme tu dois dire « point » et « virgule », sache que si tu appelles ton personnage « virgule », t’es mal barré pour ton roman :-/

Comme Pauline voulait me voir me casser la gueule avec la bête, je me suis finalement enregistrée (arg, la voix, désolée pour vos oreilles). J’ai choisi de lire du Marquis de Sade (rien de moins), histoire de rendre le tout absolument palpitant. Un paragraphe suffisait, vous verrez.

Pourquoi y’a une ligne rouge dans mon vidéo? Parce que j’ai appuyé sur le bouton « record » trop vite en enlevant le petit fichier d’aide de Dragon et c’est resté, désolée. J’étais trop paresseuse pour le recommencer, alors faudra faire avec ça…

La mauvaise nouvelle? C’est que même sur le nanowrimo, nous n’avons pas de rabais. La bonne? Ça fonctionne! Oui, on devient un peu addict. En tous les cas, moi, ça m’impressionne!