L’an dernier, j’avais été surprise par le nombre de bilans qu’il y avait sur les blogues que je suivais. Pour ma part, je ne savais pas trop ce qu’on devait y mettre, alors j’ai un peu improvisé (et il n’était pas très joyeux non plus). Dans la vie courante, vous le faites, votre bilan, vous? Enfin, je présume que c’est la période pour le faire, alors autant se jeter à l’eau: surtout que, cette année, je sais un peu plus ce que je dois y mettre!

Côté boulot

Au travail, il y a beaucoup de changements dans l’air dont la mise en forme d’un nouveau cours pour l’automne 2012 et d’un réaménagement dans ceux que j’ai déjà afin de raffiner la formation de mes étudiants. Ceci étant dit, dans deux ans, le dit cours va peut-être se faire trucider par la réforme, alors il faudra peut-être tout construire ou tout jeter à la poubelle. Les joies du système…

Mes coups de coeur de l’année, c’est d’avoir mis à l’essai deux nouveaux projets qui semblent avoir inspirés mes étudiants: les livres illustrés à partir d’un texte de Philippe Devos et la typographie animée. Dans les deux cas, j’ai reçu des perles. Je ne regrette pas du tout ces exercices. C’est à refaire, l’an prochain, sans aucun doute! Et j’ai encore un tas d’idées pour les cours à venir!

[hr]

Côté écriture

Alors que je n’arrivais plus à rien terminer à la fin de 2011, je suis finalement parvenue à boucler les trois tomes du Cercle félin l’été dernier. Merci à Twitter et à @Paumadou et @MlleLouiz qui m’ont supportées pendant ce bout de temps (parce que j’étais déchaînée!). C’est un roman que je compte bien soumettre à une maison d’édition au début de 2012 (avant la fin du monde, quoi). Espérons que ça donnera quelque chose…

J’ai aussi terminé mon deuxième roman de chick-lit, Un mari encombrant, quoique je considère qu’il s’agisse du premier de cet ordre. Pour le moment, je l’aime jusqu’à la moitié, mais je ne l’ai pas relu depuis le jour où j’ai fermé le fichier (ça fait quoi? Deux semaines?).

Avec de la chance, j’en terminerai un autre avant Noël. Trois, c’est un joli chiffre pour une année, même si je doute pouvoir y arriver puisque je suis plutôt éparpillée ces jours-ci avec La perte (ou quel que soit le titre qui finira bien par surgir de ce bouquin).

Et même si c’est récent et que je suis encore sous le choc de la surprise, j’aurai un premier texte qui sera publié ailleurs et sous pseudonyme. C’est bête, je ne peux même pas en parler ici, mais ça ne fait rien, je suis contente quand même. C’est une petite nouvelle qui sera éditée sur papier par une maison que j’aime beaucoup. C’est vraiment la première fois que je serai payée pour quelque chose que j’ai écrit. Bref, je suis… wow!

[hr]

Côté amitié

Je n’aurai jamais assez d’un billet pour dire à quel point je suis choyée de ce côté-là. Je n’ai jamais aimé avoir beaucoup d’amis, mais je veux bien signer pour que ceux qui sont là restent jusqu’à la fin des temps dans ma vie: Sophie, Marie-Stef, Marie-Vic (oui, j’ai beaucoup de Marie dans ma vie), Michel, Mathieu et Sandrine, sans parler de mes petites poulettes (oui, oui, je parle de mes quatre fantastiques). Comme si cela ne suffisait pas, le net m’a apporté son lot de surprises cette année: un peu plus d’un an que Pauline est débarquée sur mon blogue, un an d’échange et de délire (merci Twitter!). Sans parler de ma rencontre (en vrai, cette fois) avec Audrey, puis l’arrivée de Jo Ann et, tout récemment, de Marie. Comment ne pas aimer le Web avec des gens aussi passionnants? Si je suis aussi addict à Twitter, c’est grâce à ma TweetList qui augmente de jour en jour.

Je crois que le net est  l’endroit idéal pour rencontrer des gens extraordinaires qu’il nous aurait été difficile de connaître autrement (la preuve, c’est ainsi que j’ai connu mon petit mari, il y a bientôt quinze ans). Enfin quoi… à tous ces gens ici et là, qui illuminent mon quotidien, merci 🙂

[hr]

Côté coeur

Cette année a été longue pour mon amoureux et moi, car il a passé le trois quart de l’année à Québec. Il est vrai que cela aide pour écrire (eh oui!), mais rassurez-vous, il revient… ce soir! Ceci étant dit, on a quand même pu en profiter un peu cet été: moi, à Québec, puis nous deux en France. Ce qu’il y a bien, même après treize années de mariage, c’est qu’on arrive encore à se trouver des petits moments pour se retrouver. Pas assez, évidemment, mais je présume que ce sera plus facile quand il sera de retour à Montréal.

Histoire de me plaindre un peu (quand même, je suis une fille), je trouve que l’année n’a pas été assez gratifiante à mon goût. Pas à cause de chéri, bien au contraire, mais on a espéré la cigogne pendant douze mois et elle se fait encore attendre…

Croisons les doigts pour 2012 (sans la fin du monde, évidemment).

7 thoughts on “Bilan 2011”

    1. Merci 😀 Et toi je te souhaite un compagnon, quoique j’ai peur que ton blogue ne soit plus aussi intense en nombre de billets si c’est le cas 😉 Quoique… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.