Grâce au boxing day du Hameau, j’ai découvert que Microsoft Office Starter 2010 était gratuit en téléchargement (et Chéri de dire: « ben là! C’est ça que j’ai depuis 2 mois. Hum…). Enfin, passons. Il s’agit d’une version allégée de Word et d’Excel avec une petite pub pour Microsoft qui s’affiche (en bas à droite). Ce qui manque dans cette version? Quelques onglets, la table des matières, les fonctions de révision. Ceci dit, c’est quand même un bon début (non, ne me dites pas qu’Open Office est gratuit, je le sais: j’aime Word).

La différence entre Word 2007 (en bas) et 2010/starter (en haut):

On remarque que plusieurs onglets ne sont plus là (dans cette version, tout au moins).

Pour tous les écrivaillons en herbe, voici quelques manipulations simples afin de personnaliser le logiciel et rendre vos textes plus « professionnels ».

[divider]

Les sauts de section

Mes romans (et les vôtres aussi) devraient tous contenir une page couverture, une table des matières et des chapitres. Logiquement, chaque nouveau chapitre commence sur une page impaire (quand on imprime en recto/verso, cela fait en sorte que le chapitre commence toujours sur la page de droite).

L’astuce pour y parvenir: faire des sauts des sections à chaque début de chapitre (pour la table des matières aussi, à mon avis). On peut même préciser « saut de section page impaire ». Ne pas confondre avec le saut de page (ctrl-enter).

Pour ceux qui ont déjà vu mes documents, j’aime quand mon chapitre commence avec un retrait en haut de la page. 

Le saut de section permet de réaliser cette petite manipulation. Il suffit de double cliquer dans le haut de la page (dans l’en-tête) et de cocher « première page différente ». Après quoi, on fait quelque « enter » dans l’en-tête et il n’y a que cette page qui sera différente. On l’utilise aussi pour ne pas numéroter la première page de chaque section.

Après quoi, on ajoute la numérotation des pages en s’assurant que les sections et on indique à la prochaine section qu’elle est liée au précédent (afin qu’elle refasse automatiquement l’espace au début de chaque chapitre).

Pour ceux que ça intéresse, voici la manipulation en vidéo:

[divider]

La correction automatique

Souvent, quand je lis des textes, je remarque que les gens n’utilisent pas les espaces insécables (shift / Ctrl / Espace) pour empêcher le ? ou le ! de tomber sur une nouvelle ligne (c’est pas booooooooo). Dans mon Word, j’ai ajouté l’option dans l’outil de correction automatique. Quand je tape « ! » ou « ? », Word ajoute l’espace insécable automatiquement devant. Même plus besoin d’y songer. J’ai fait la même chose pour — afin que ce soit transformé en tiret cadratin (suivi d’un espace insécable).

Pour faire un tel tour de magie, il suffit d’aller dans les options Word, puis dans Vérification / Options de correction automatique:

Et pour ceux qui ont déjà des textes en cours, la fonction rechercher / remplacer est votre amie (on cherche [!] ou [ !] et on remplace par un espace insécable et un ! Pareil pour le tiret cadratin. Je sais qu’il y a une option, mais il me semble que c’est un demi tiret qu’il fait… à vérifier.

Et si vous cherchez un tiret cadratin, il suffit de passer par le menu insertion / symbole / autres symboles et de trouver le tiret cadratin (c’est écrit ou alors prenez le plus gros!)

Au fond, Word, quand on sait comment ça fonctionne, ce n’est pas trop compliqué…

8 thoughts on “Quelques fonctions pour Word”

  1. Un vrai cours, quelle générosité. J’ai tout lu pour savoir si je connaissais toutes ces notions.
    Plus qu’un traitement de texte, de la vraie mise en page. Tant qu’à monter tes textes comme un livre, il faudrait peut-être songer aux veuves et orphelins.
    Comme j’ai d’abord connu mon vieux PageMaker avant de connaître Word, je continue d’utiliser Word seulement comme traitement de texte avec un minimum de fonctions et pour les éditeurs, c’est bien suffisant, ils préfèrent que ce soit leur graphiste qui fasse la mise en page. Bien sûr si tu édites toi-même tes livres, en numérique par exemple, c’est bien d’avoir un logiciel (gratuit) qui permette tant de manipulations. Est-ce que tu peux ajuster l’interlignage pour que les lignes arrivent à égalité sur les pages de gauche et de droite?

    1. Oui, c’est vrai. Quand on coche l’option des veuves / orphelines, on oublie qu’on l’a fait 😉
      Et la justification des pages se fait facilement aussi (horizontalement et verticalement si on a besoin).
      Je n’édite rien nulle part, mais ça ne m’empêche pas d’avoir envie d’envoyer un beau manuscrit 😉

  2. merci d’avoir magasiner à mon Boxing Day 😉
    Excellente mise en démonstration . Beau travail!

    Moi aussi, faut que je me dompte avc les espaces insécables !!! Correction automatique !!

    Toujours plaisant de te lire.

    1. J’ai adoré ton boxing day, mais j’avoue que la version 2007 me plaît bien et que c’est toujours celle que j’enseigne partout. Et la pub m’énerve un brin!

    1. À part pour la table des matières, ça fait le boulot, mais la pub agace un peu. Ceci dit, tu peux faire la même chose en 2003 (sur officepourlesetudiants, c’était pratiquement donné le 2007 – 64$, alors que le 2010 est 89$)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.