Un refus qui fait plaisir…

Sur mon blogue, je dis beaucoup, mais pas tout. Certaines choses, j’attends qu’elles se confirment avant d’en parler (quoique, certains commencent à s’en douter). Il y a une petite sphère de ma vie que je préfère passer sous silence. Ce que je peux dire, par contre, c’est que jeudi matin, j’ai reçu un courriel d’une maison d’éditions pour un roman que je ne pensais pas publier au format papier et dont le refus était vraiment sympathique.

Vous ne me croyez pas? Alors voici ce qu’est une belle lettre de refus:

En effet, bien que votre roman soit fort réussi, la thématique que vous abordez ne correspond pas à ce que l’on publie généralement [dans ce domaine]. Toutefois, puisque nous croyons au potentiel de votre livre, il me fera plaisir de transmettre votre manuscrit [dans une autre maison d’édition] en France.

Évidemment, j’ai censuré quelques détails, mais quand même: avouez que ça en jette 😉

Bref, malgré la fatigue, ça été une bonne semaine!