mai 2012 – un bilan

J’avoue qu’en mars, j’étais un peu découragée par mon manque de concentration: incapable d’écrire, de lire ou de rester dans l’instant présent. J’ai passé la majorité de mes journées à dormir, à traîner des pieds et à regarder la télévision (l’an dernier, elle n’était jamais ouverte, c’est dire à quel point les hormones changent une femme!) Heureusement, tout ceci se replace petit à petit…

Avril était mieux. Pas au début, mais à partir du milieu. D’abord pour le moral: on a vu le bébé et ça gigote (yay!). Côté écriture: une deuxième nouvelle  sera publiée et j’ai eu un léger regain d’inspiration pour d’autres histoires (certaines qui avancent à pas de tortue, je l’avoue, mais bon. À mon compteur de mots, déjà plus de 35 000 pour le mois, ce qui est déjà plus de 15 000 de plus qu’en mars. Bref, c’est un bilan positif, même si je travaille majoritairement sur des textes dont je ne parle pas ici. Vaut mieux ça que rien…

Niveau correction, je stagne, je l’avoue, mais les vacances arrivent dans 3 semaines, ce qui me donnera l’occasion de pouvoir replonger dans une histoire ou dans une autre, d’en corriger une (ou deux) et d’en débuter une nouvelle, tiens. L’été, c’est toujours ma période la plus productive et j’espère que ce sera le cas, même cette année. Croisons les doigts.

Ceci dit, il serait temps que je remette ma « to-do list 2012 » à l’ordre du jour et que je ré-aligne le tir de mes objectifs, parce que pour l’instant, j’en suis très loin. En plus, en octobre, ça risque d’être encore plus compliqué de gérer mon temps… autant s’y prendre à l’avance!