La session est terminée, les examens sont en cours et les jours avant les vacances sont comptés. Certes, j’aurai quelques réunions et un congrès, ce qui fait que la session ne sera bouclée qu’en juin, mais vendredi de la semaine prochaine, toutes les notes devraient être rentrées, parties… comme les étudiants. Le plus dur sera fait.

Contrairement à certains collègues, je trouve difficile, chaque année, de laisser partir mes groupes. Je suis privilégiée d’avoir une classe que je côtoie pendant trois sessions consécutives (et bientôt quatre). Cette dynamique fait en sorte que je connais mes étudiants, je les aime et je les vois progresser au fil du temps. Même ceux qui s’imaginent le contraire et qui ne performent pas dans mon cours (il faut bien que j’aie un peu d’autorité, que diantre!)

Pourtant, chaque année, à cette même époque, je constate que je ne peux pas en donner davantage. Quand les cours finissent, il est temps qu’ils partent, parce que moi, je suis vidée, je n’ai plus rien pour eux. L’université ou les écoles professionnelles les attendent et les pousseront plus loin. Tout est parfait.

Cette année, les choses sont différentes. D’abord parce que l’un de mes groupes s’en va (les finissants), mais aussi parce que je ne poursuivrai pas le parcours avec mon autre groupe (ou si peu) à cause de mon congé de maternité. C’est comme si je devais quitter deux groupes au lieu d’un seul. Ça fait bizarre, je l’avoue. Pour couronner le tout, ils m’ont remis un sac à surprises à la fête de fin d’année: avec des sucreries et des trucs pour bébé. C’était touchant (et plein de larmes). Choyée, je suis, je ne le dirai jamais assez.

Le bon côté, c’est que je suis plutôt certaine de pouvoir dégoter un super prof pendant que je resterai dans l’ombre, à surveiller ce qui se passe à distance (vive Facebook). Je présume que c’est ma façon de ne pas lâcher mon groupe en cours de route, mais j’avoue que j’ai fait la même chose avec les finissants des dix dernières années 😉 Mon côté maman, il paraît…

Pour les curieux, voici notre cuvée 2012 et leur magnifique affiche des finissants:

et la vidéo de l’affiche qui va avec, sur une note de Comic Book (une coutume à Brébeuf):

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.