Je n’ai pas passé la semaine la plus chouette qui soit (malade, je ne vous dis pas à quel point, heureusement, ça va mieux), mais je suis quand même parvenue à terminer mon petit défi personnel de mai, soit écrire 30 000 mots, grapillés ici et là. Ce qui fait donc 30 396 mots qu’on ajoute au bilan annuel, pour un total de 125 568 mots en 2012. Dire que j’ai fait un peu moins que ça juste en décembre dernier. Preuve qu’il n’y a pas qu’en vitesse de marche que la grossesse me ralentit (mais ne jetons pas la pierre au gremlin, je crois que durant la session, je suis plus sage, en général).

Dernier détail, mais non le moindre pour conclure mon bilan de mai, un premier contrat signé (hier) pour un roman qui sera bientôt sur vos écrans (enfin, bientôt… tout est relatif, hein?) J’en parlerai davantage plus tard (surtout que deux autres pourraient bien suivre cette voie, alors…) Si on enlève mes deux jours de eurk malade, le mois a été assez rempli, finalement, et que juin s’annonce relativement chargé. C’est pas tout de trouver un éditeur, mais il faut corriger, aussi…

Oh, mais… dites donc…. en juin, c’est le Camp Nanowrimo! Vraiment, y’a pas de repos pour les guerriers! Après plusieurs hésitations, j’ai finalement opté pour me jeter tête première dans mon récit La main de Dieu (c’est Jo Ann qui sera contente). Espérons que j’atteigne l’objectif du mois, soit 50 000 mots. Là, ce serait un vrai record (pour 2012, du moins), mais si l’histoire me prend au corps, ça devrait se faire assez bien (après tout, l’énergie remonte, les vacances arrivent et il faut bien écrire…) Ah, mais il ne faut pas oublier que j’ai un manuscrit à corriger aussi. Aïe, la gestion du temps, ça, c’est pas mon point fort…

Restons zen et voyons où le vent nous mènera…

Pour suivre l’évolution de mon Camp Nano, c’est ici. Ne soyez pas trop impressionné, par paresse, j’ai mis le nombre total de mots de mon récit (commencé il y a deux mois). Il faut donc retirer 1698 mots au total inscrit pour être juste.

Pour lire ce que j’écris, jour après jour, c’est ici. Attention, en juillet, tout va disparaître (il ne restera plus que le premier chapitre).

Et pour les curieux, bébé a commencé à gigoter… et on saura dans quelques jours si c’est du bleu ou du rose. Les paris sont ouverts 😉

 

2 thoughts on “Bilan de mai et Camp Nano”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.