Il fait chaud, mais…

Hier, journée étouffante. On ne bouge pas. On prend quelques douches et on reste devant le ventilateur pour tapoter au clavier. Résultat: on termine La fille du café. Hourra! Deuxième roman de l’été. À chaud, je dirais… différent de ce que j’ai fait jusqu’ici. Une romance, évidemment, mais aussi une enquête, un brin de fantastique et un personnage qui réagit étrangement aux situations, avec détachement ou non. Bref, pas facile à décrire, comme histoire.

C’est peut-être un peu long, aussi, 270 pages, bien que les chapitres soient courts: dix pages ou moins. Ça augmente le nombre de pages (y’a beaucoup de vide) et augmente le nombre de chapitres: 45 en tout. En plus je change de narrateur à tous les chapitres, ce qui était une première pour moi. Ça et le côté enquête, procès, etc. À la relecture, il va me falloir vérifier si ça se tient, ce dont je ne suis pas sûre, évidemment.

Bon, finalement… de quoi ça parle? De Jessie qui débarque dans une petite ville parce que son don de télépathie l’a fichu dans de beaux draps avec son ex. Assez pour qu’un contrat soit sur sa tête et qu’elle craint pour sa vie. Témoin à charge, elle doit faire profil bas jusqu’au procès, mais une fille de son calibre qui devient subitement serveuse au Chéri Café, ça ne passe pas facilement inaperçu. C’est pourquoi elle attire rapidement l’attention du policier du coin. Peut-être un peu trop…

Pour ceux qui veulent lire le début, les 5 premiers chapitres sont disponibles par ici.

Le bon côté… bien… c’est fini. Il s’agit de mon deuxième roman de l’année et mon bilan porte désormais le nombre des mes histoires terminées à dix.

Le mauvais côté… c’est fini. Y’a une sorte de vide devant moi. Par contre, je sais que j’ai des trucs à changer dans cette histoire: le titre, déjà, mais aussi la couverture sans parler de l’intérieur de l’histoire (il y aura des détails en trop ou insuffisants). Ça attendra. Maintenant, il faut que je fasse autre chose, comme corriger mon manuscrit du Mari encombrant qui va bientôt changer de nom et faire mes devoirs de l’été (site web, plan de cours, terminer la chambre de mini moi en construction).