Plus vite que je ne le voudrais, voici août qui s’amène. Déjà? Mais qu’ai-je donc fait de mon été? Ça y est, j’ai commencé à compter les jours qui me séparent de la rentrée. Il y en a trop peu. Deux semaines. Arg!

Je me plains alors que la majorité des gens ont deux semaines par an (au Québec, hein, m’énervez pas les french!). Autrement dit, je ne suis pas à plaindre, mais avec août vient aussi le mode « et si j’ouvrais mes fichiers de travail »? Ce qui veut dire: ouvrir le plan de cours, l’échéancier, le site web, la mise à jour des éléments de l’an dernier aussi, etc. Terminer mon contrat, tiens. Ouais, j’ai pris un peu de retard (pas que ce soit très long, mais… faut le faire, quoi).

Juillet a été reposant, hormis une sciatique qui m’a obligé à calmer mes ardeurs, la chambre de bébé qui avance bien, quelques visites ici et là, voir des amis et de la famille, etc.

Côté écriture / correction, j’ai terminé La fille du café, corrigé Pour le meilleur et pour le pire (bien qu’un deuxième passage s’impose), repris Z et là, il faut que je me décide pour le mois d’août. Le temps recommence à se faire sentir. Les échéances aussi. Alors je vais probablement essayer de terminer Z et avancer Trois jokers pour l’amour, mais ça ne rentre plus vraiment dans le cadre du nano pur, car j’ai déjà un début d’écrit. Tant qu’à y être, je pourrais aussi me remettre au Talisman. Comme la moitié est écrit, il ne me resterait qu’à le boucler pour avoir trois romans dans la poche avant la fin de l’été.

Le bilan de juillet: 96 248 mots. Joli pour un mois dont la moitié a surtout servi à corriger.

Pour août, il va me falloir un horaire serré. Du genre: je ne peux écrire que si j’ai fait ceci ou cela… et je déteste ça. D’ailleurs, j’ai déjà ma résolution: on écrit jusqu’à 9 heures (heure où les gens bossent) et on reprend à midi. C’est dommage, car je suis plus productive le matin (mais ça compense pour la partie boulot).

Allez hop! Je m’y remets!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.