Et le Nano qui vient…

Partout, sur les réseaux sociaux (sur lesquels je vais forcément moins souvent depuis que bébé est là), je vois les gens se préparer au Nanowrimo. Et oui, la preuve que novembre est tout près et qu’il va me sauter dessus sans que je ne le vois arriver.

Pendant trois ans, j’ai activement participé à ce délire d’écriture et cette année, j’hésite. Certes, j’ai un compte et j’ai un roman en cours (voir deux) et j’ai recommencé à écrire pendant les dodos de bébé (des miettes, très souvent). Alors quoi? S’il n’en tenait qu’à moi, je dirais oui sans hésiter, mais là… disons que je vais essayer. Je suis incapable de produire quand je suis fatiguée et ces temps-ci, la fatigue est mon état général.

Dans tous les cas je serai une NanoRebelle, car je ne commencerai pas avec une nouvelle histoire. Je vais me contenter d’essayer de terminer La marque du loup et si les Dieux sont bons avec moi, j’aurai toujours Trois jokers à terminer, par la suite.

Du Nano, j’en suis, mais je ne sais pas à quel prix… ni pour quels résultats.

À suivre…