Et le iPad fut

Tous ceux qui suivent ce blogue savent (ou se doutent) que je déteste les produits Apple. D’abord parce que c’est plus cher que les autres produits, c’est limité (on ne peut pas « custom » sa machine ou alors tu peux choisir entre A ou B), ça ne permet aucune liberté en dehors de leurs logiciels et j’en passe. Bref, je ne veux pas partir de débat sur mac/pc sur mon blogue, mais je n’aime pas ça. Je suis prête à admettre que mac c’est ben ben beau, mais 500$ pour du ben ben beau… je peux vivre sans (et accessoirement avoir deux bidules plus utiles et moins beaux pour le même prix).

Or quand boulot nous a offert un iPad à prix moins cher qu’une tablette Android, j’ai juste transféré le courriel à mon mari pour voir ce qu’il en pensait (enceinte jusqu’aux oreilles et pas de neurone pour réfléchir, je préfère m’abstenir). Pour le prix (qui rendrait jaloux tous les macintosheux de cette Terre), il a dit oui, mais je dois admettre que même à ce prix-là, je n’étais pas certaine de mon achat.

Et voilà que l’empire du mal a envahi mon salon. Autant le dire tout de suite, c’est un très beau jouet. Un jouet de luxe, mais un jouet pareil. Les gens qui me diront qu’ils travaillent avec ça, je voudrais bien voir ça. Personnellement, je m’en sers pour jouer. J’ai un logiciel pour écrire, mais même en achetant un bidule avec un clavier, moi je dis qu’on ne peut pas écrire avec ça (ou des textos ou en prenant 10 x plus de temps). C’est trop limité. J’ai bien ri avec Siri, j’ai lu un e-book (et je vais bientôt en lire un deuxième), je l’utilise pour prendre mes emails pendant que bébé boit ou que je tire mon lait. Parce que oui, c’est utile quand on n’a qu’une main de disponible, qu’on est email/twitter/facebook freak et que l’ordi est à trois mètres de soi. Bref, je m’en sers tous les jours, mais je ne travaille pas avec ça.

Ceci étant dit, si vous avez de l’argent à gaspiller, voici mes logiciels préférés sur iPad (ne soyez pas déçu, ça reste récréatif).

Songza que j’ai découvert sur iPad, mais qui existe sur n’importe quoi (dont sur mon pc). Kesako? C’est de la musique juste en choisissant notre humeur du moment. J’adore! Surtout quand on écrit. Je ne peux pas écrire avec des paroles, car j’ai envie de fredonner, mais on a l’option: musique d’ambiance sans parole. Yay! Ceci dit, si la même chose existait en français, ce serait vraiment parfait. La seule playlist que j’ai trouvé est ici.

CloudOn est un logiciel qui édite et ouvre les fichiers office. Quoi? On peut écrire? Ben ouais, mais essayez pour voir. Personnellement, j’en suis incapable. Il me faudrait tout réviser autrement. À quoi ça sert? Ben… à rien, mais y’a un word like sur ipad. Yé. Euh… sur Android aussi, tiens…

Blitz qui est la version 1 minute de Bejeweled. Idéal à trois heures du matin quand bébé dort sur soi. Ou finalement, pour faire toute activité qui ne laisse qu’une main libre. Imaginez les possibilités! En plus, comme la partie ne dure qu’une minute, on ne peut pas trop s’éparpiller. Quand chéri appelle ou que bébé a besoin de quelque chose, on ne peut pas les faire poireauter pendant des heures. Sauf si on recommence la partie 😉

Ah! Je dois dire que j’adore iBooks, parce que ça fait flipper les pages comme dans un vrai livre. J’ai d’ailleurs importé toute ma bibliothèque à partir d’un logiciel tiers, car j’ai une sainte horreur de iTunes. Bon, une fois, tous mes fichiers ont disparu, mais je les ai remis et depuis, ça va.

Et sinon… je n’utilise rien d’autres (hormis les applications du net). Et j’ai un tas de cossins pour enfants, même si bébé est trop petit pour jouer avec. Pour l’instant.

Le bon côté? C’est joli, assez léger, mais ça ne remplace définitivement pas un ordi, même avec un clavier. J’aurais largement préféré tester le Surface de Microsoft, mais bon. J’avoue que ça reste simple à utiliser (un bouton seulement, doh!) et y’a plein de jouets pour enfant qui sont à moitié gratuits (devinez qui va en hériter dans un an ou deux?)

Pour une liseuse… c’est cher, et personnellement, je ne le sortirais pas dans le métro (par peur de me le faire voler). Et je ne suis pas sûre que ça soit idéal en plein soleil. Mon petit Sony fonctionnerait mieux (et là, pas de risque qu’on me le vole), mais c’est drôlement plus lent et moins joli. Mais le ipad, comme jouet… ou comme outil de paresseux (du genre, dans le lit, on regarde si on a reçu un courriel), c’est vraiment un bidule chouette, mais un mini Android fait la même chose et au bout d’un mois, je l’ai laissé en plan dans un coin.

Maintenant, si vous voulez me convaincre ou me suggérer des applications essentielles à la survie de mon cerveau ou qui justifie le 650$ du jouet en question, n’hésitez pas. Ça m’intéresse. Ah et même les applications niaiseuses, je veux bien. J’ai le temps, ces jours-ci…