L'heure des bilans… déjà?

L’année 2012 achève et voilà que les gens se mettent à faire des bilans. Pour ma part, c’est simple puisque j’ai gardé mon bilan personnel à jour toute l’année (enfin… presque). Autrement dit, tout ce qui suit ne sera que répétition de la page accessible, en haut, à droite, dans le menu. Note à moi-même, reprendre l’exercice du bilan pour 2013, parce que c’est drôlement utile quand arrive décembre.

[divider]

Le travail

Je vais parler du travail deux petites secondes même si je suis en congé de maternité depuis presque trois mois. Je suis contente de mon année, de mes étudiants, des travaux qu’ils ont fait et même de mon remplaçant. Même si je suis bien dans mes pantoufles, je l’envie d’être avec eux et je surveille son site en cachette. Quand on l’a engagé, je l’ai d’ailleurs prévenu que je lui refilais la meilleur job au monde (et que j’allais revenir, accessoirement) et il m’a confirmé que mes étudiants étaient extraordinaires. Ouais, je sais, mais ça fait quand même plaisir à entendre. Bref, niveau bilan… bravo les multimédiens! J’ai hâte de montrer vos oeuvres aux tortues! Elles sont magnifiques!

L’écriture

Côté écriture, j’ai terminé 5 histoires, dont certaines ont été débutées en 2011:

Je ne parle pas des récits en suspens (entre trois et cinq) ou des romans qui germent dans ma tête ni même des nouvelles que j’ai écrite, dont deux qui ont été publiées dans des recueils en France (une écrite en 2011) et une autre qui sera probablement accessible via le site de mon éditrice. Les autres, il faudrait que je le mette sur Atramenta, mais souvenez-vous que je suis beaucoup plus roman que nouvelle. C’est trop court pour moi. Même la novella, c’est trop court.

Avec de la chance, je terminerai une cinquième histoire avant le 31 décembre, mais rien n’est moins sûr. Ces jours-ci, mon coeur balance entre la relecture et les arrangements de La marque du loup et l’écriture d’Un cadeau du ciel (qui sera le véritable titre de La leçon de Dieu). Ça ira selon le temps et la motivation que j’aurai durant ces semaines qui s’annoncent très familiales. Bah oui, c’est Noël après tout.

Ma lacune (qui pourrait être / ou pas / une résolution pour 2013) est de ne rien corriger (ou de ne pas le faire suffisamment). Certes, j’ai corrigé Pour le meilleur et pour le pire et je continue de le faire, mais c’est loin d’être naturel pour moi. Il faut qu’on m’y force et je ne comprends pas toujours ce qu’on me demande, ce qui me donne un peu de fil à retordre, je l’avoue. C’est sûrement pour ça que je n’ai rien soumis à part des textes courts. Ah! Mensonge! J’ai refilé La fille du café à mon éditrice. Parce que c’était simple à faire. Juste un petit courriel et hop! C’était fait!

Morale de cette histoire: quand j’ai du temps, c’est pour écrire que je le prends (parce que j’aime ça, c’est évident).

[divider]

La lecture

D’ailleurs, c’est aussi pour cela que, niveau lecture, ça été assez faible. J’ai eu une phrase livres papiers, mais depuis que bébé est né, je suis plutôt numérique par manque de mains (et de transport en commun). Depuis que bébé fait ses nuits, bien… je dors. Il faut choisir ses priorités, pas vrai? Bref… une autre résolution? Ça reste à voir. Pour voir la courte liste de mes lectures de l’année, suivez le lien du bilan 2012.

[divider]

Des statistiques?

En chiffre, l’année 2012 sera dans le 600 000 mots (j’ai pas encore mis décembre dans mon wordcount, mais on y est déjà). À cause de la grossesse, c’était plutôt aléatoire, certains mois, mais j’ai eu de bonnes périodes. Ironiquement, décembre a été plus productif que novembre (mois du Nano), mais je ne suis pas à un paradoxe près.

Un autre paradoxe, c’est d’avoir eu un roman qui a été choisi pour être publié en autoédition (numérique) et distribué sur toutes les grandes plateformes (amazon, fnac, etc.) On ne dirait pas en me lisant, mais c’est un vrai prix. Résultat: plein de téléchargements gratuits et 156 ventes, sans parler d’un record de lectures. Rassurez-vous, je suis loin d’être riche, mais j’ai une double vie (presque) palpitante autre part. Ouais, vous ne le savez pas, mais je suis populaire. Mais pas ici, hein. Désolée.

[divider]

Et la famille…

Même si je n’en parle pas beaucoup sur ce blogue (parce que je me retiens, évidemment), bébé est ce qui prend le plus de mon temps. Tout le reste pourrait être un échec que mon bilan serait des plus positifs, parce que mon petit Danaël est beau, sage, gentil, il fait des sourires et des gazouillis, fait ses nuits aussi depuis déjà quelques semaines. Et même si je n’en parle qu’à la fin de mon billet, mon fils est ma plus belle et ma plus grande réalisation en 2012. Il n’y a pas de maman plus fière que moi, d’ailleurs. [/mode gaga off]

Croisons les doigts pour toutes ces belles choses continuent en 2013.