Le jeu des résolutions

Parce que 2013 est presque là, il faut commencer à songer à nos résolutions. Plusieurs diront que ça ne sert à rien, parce que personne ne les tient, mais ça n’empêche de pas de songer aux choses que l’on veut faire et aux bonnes habitudes à prendre. À savoir si j’y arriverai… hum… possible. Bébé oblige, ma liste s’en tient au minimum à atteindre, cette année.

Écriture

Si j’arrive à terminer mes trois récits en suspens (Un cadeau du ciel, Le talisman et Trois jokers pour l’amour), ce sera déjà un bon début. Surtout que j’ai tendance à me faire constamment court-circuiter par de nouvelles histoires. Impossible de contrôler une tête pleine d’idées, vous ne le saviez pas? En plus, j’ai des débuts qui traînent un peu partout. Donc… à la fin de 2013, j’aurai entre 3 et 5 nouveaux romans sous le coude. Peut-être 1 ou 2 de plus, ailleurs.

J’ai fait autour de 600 000 mots en 2012. Visons le million en 2013. Quoi? Y’a pas de raison 😉

Correction

Ayant encore la tête dans La mémoire de l’ombre, je compte bien terminer la correction du tome 01 (qui influence le tome 02, donc… peut-être que lui aussi y passera). Avec un peu de volonté, je ferai le tome 01 du Cercle félin aussi et, là où je n’y manquerai pas, un deuxième passage sur Pour le meilleur et pour le pire qui verra le jour en février chez Laska. Pour le reste… j’irai avec mon humeur du moment, parce que je corrige seulement quand je n’ai ni la tête à lire ou à écrire.

Lecture

Idéalement, je devrais lire deux livres par mois. Ce n’est pas beaucoup, mais au moins, je tiendrai ma résolution. La lecture, c’est comme l’écriture, je tombe dedans tout d’un coup, je gobe et après, je passe à autre chose. Preuve incontestable que je ne suis pas bonne dans les marathons, mais plutôt dans les sprints. En écriture comme en lecture, d’ailleurs. J’essaierai de mettre la moitié de ces lectures (que ce soit 24 ou plus) dans la littérature québécoise. J’ai déjà ma petite pile sur le coin de ma table de travail.

Publication

Pour le meilleur et pour le pire sort chez Laska en février. J’ai des nouvelles en suspens à deux endroits. Pour le reste… c’est à suivre.

Promis, en 2013, j’enverrai deux manuscrits à une maison d’édition québécoise. Ouais. Une seule. Peut-être deux, mais en deux vagues (c’est dire si je vise petit. Ou grand. Tout est relatif).

Mais ça, c’est si j’arrive à corriger les dits manuscrits.

Côté familial

Je ferai une tonne de photographies de mon fils, des livres photos et je vais « catiner » tout plein, sans trop vous saouler avec ça. Résolution difficile à tenir. Heureusement que j’ai un blogue pour ça!

M’occuper de chéri qui travaille fort. Dans la vie qui passe à toute vitesse, on oublie souvent que l’autre est là par choix et il faut l’encourager à rester là 😉