En mai…

Je ne mentirai pas. En mai, je n’ai pas écrit grand-chose. Par contre, j’ai écrit dans ma tête (ouais, ça ne compte pas, me direz-vous, mais si, je vous assure!) La moitié du mois, j’étais en France et, pendant mes vacances, j’ai dévoré plein de petits romans dont on ne souvient plus guère, après coup. Enfin… sauf pour certains. Sinon, j’ai rêvassé à un tas d’histoires et j’ai des scènes pour environ… six romans ou nouvelles.

À partir du 21, j’ai écrit un peu chaque jour (un peu!), ce qui m’a donné un petit total de 23 903 mots. Pas la mer à boire, mais mieux que ce que j’espérais! Avec tout ça, j’ai en banque: un début de roman, deux débuts de nouvelles et une troisième (nouvelle) que j’ai réussi à terminer juste avant la fin du mois. Au moins, j’aurai terminé quelque chose.

Et comble de l’ironie, moi qui déteste les appels à textes, voilà que plusieurs m’inspirent. Ah oui, ce problème de temps ne va pas m’aider à gérer tout ça…

Bon, alors… en juin, on va essayer de reprendre l’écriture, de terminer deux ou trois petites choses et on va profiter de l’été avec bébé. Pour le reste, je verrai bien!