J’étais en train de préparer un petit bilan pour janvier quand j’ai remarqué que j’avais 499 billets publiés sur ce blogue. Devinez un peu? Ce billet est le 500e du blogue (quoique… j’en ai sûrement jeté ici et là, et il faudrait sûrement que je fasse un peu de ménage encore).

Paradoxalement, mon blogue a fêté son 4e anniversaire en décembre dernier. Eh oui, déjà 4 ans que je laisse traîner mes délires par ici. Autant le dire, c’est le seul endroit où je peux vraiment parler d’écriture. Partout ailleurs, c’est comme si ça n’existait pas. Ou presque. Écrire, ça reste abstrait pour ceux qui ne lisent pas, qui n’écrivent pas, qui n’aiment pas le genre que tu écris. On pose la question, on t’écoute et on te fait des yeux des yeux de merlans frits en s’imaginant qu’écrire un roman, c’est la fin de monde. Autrement dit… il n’y a qu’ici que je peux parler de mes délires sans saouler le monde (mais peut-être que ça vous saoule, mais là… tant pis!)

Et pour ceux que ça inquiétait, je suis toujours en mode prof. Je vais être énervante au possible, parce que… j’ai vraiment le travail idéal. Au bout de la deuxième semaine, voyez comme mes étudiants travaillent bien! Si on continue comme ça, j’aurai une session en or. Je touche du bois pour que mes futurs travaux continuent comme ça.

Oh… tiens. Pour ceux qui auraient des textes assez courts et suffisamment imagés pour être mise en page, mes étudiants auront à faire un livre illustré d’ici quelques semaines. J’ai passé une annonce sur atramenta et je pense que le résultat sera vraiment intéressant cette année aussi. Bref, si vous avez un petit texte, l’offre est toujours ouverte.

Voilà donc… je vais retourner jouer à l’écrivaillonne en jubilant de mon côté prof qui va bien mieux que je ne l’espérais avec une absence aussi longue. Et j’ai un bilan de janvier à boucler aussi…

3 thoughts on “500”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.