Je vais faire un billet qui n’a aucune crédibilité, mais je vais m’assumer. Comprenez que j’ai passé la fin de semaine avec mes personnages, à lire, relire, re-relire les deux premiers tomes du Cercle félin. J’ai vu des trucs que personne n’a vu: des prénoms qui changent entre les tomes, des verbes qu’une jeune de seize/dix-huit ans ne dirait jamais, des points ou des espaces qui manquent…

Mais j’ai également vu un monde complet naître sous mes yeux. Ouais, tout un monde. Et il m’a englouti, encore.

Ça m’a rappelé quand j’écrivais l’histoire, durant l’été 2011. Je n’arrivais pas à sortir de cette histoire. Je me levais tôt, me couchais tard, je voulais tout sortir en vrac. J’en rêvais. Tout le temps. C’était une vraie folie.

Et relire le Cercle, c’est revenir dans cette folie. J’adore ça!

Même après trois jours de relecture, il a fallu que je relise mon dernier tome. J’avais besoin de revoir la suite et de m’assurer que tout était là (et oui, tout est là). Je n’ai pas utilisé les mêmes yeux (parce qu’ils étaient fatigués, hein), mais certainement le même esprit – encore dans cette bulle, avec mes personnages et tout cet univers et ces émotions qui sortent de partout…

Bref…

Dire que tout ce monde ne m’appartient presque plus. Quoique… encore un peu…

Tout ça pour quoi? Pour dire que même après tout ce temps… cette histoire, je l’aime. Eh ouais, encore.

Billet zéro crédibilité. Je vous avais prévenu.

 

2 thoughts on “Billet zéro crédibilité”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.