Bilan de mars 2015

Mars a été relativement calme. J’entends par là que je n’avais plus de corrections éditoriales en cours. Et après un aussi long moment passé sans écrire, dès que j’avais deux minutes de libre, l’histoire que j’ai commencé en février sortait en rafale. Au compteur: 82 000 mots pour le mois de mars et un roman qui n’est (toujours) pas terminé. On verra ce qu’il restera de tout ça à la relecture…

Sinon, j’ai commencé plein de billets de blogue que je n’ai jamais terminé. Parce que je ne peux pas tout dire ici, parce que j’attends un contrat qui n’est pas arrivé, parce que… plein de trucs, quoi! Mais sinon, ça roule! L’année 2015 s’annonce très stimulante!

En mars, je n’ai rien lu. Rien de rien. Pas même les ingrédients d’une boite de céréales. C’est dire! On va essayer de réparer cette erreur en avril…

Par contre, au boulot, mes étudiants ont travaillés forts dans deux projets que j’aime beaucoup: d’abord sur les poèmes illustrés (étudiants de premières années / cours d’infographie) et ensuite, sur une bande annonce vidéo (étudiants de deuxième année / cours de post-production). À partir d’images données par l’auteur, ils ont réalisés des petits montages pour le roman Enraciné de Mathieu Fortin (qui a bien voulu se prêter au jeu). Et c’est déjà la fin de la session (ahhhh!) et la préparation du festival de fin d’année. Oui, oui, tout ça!

Oh, et pour ceux qui songent aller au salon du livre de Québec, je viendrai faire un petit coucou samedi et dimanche prochain. Si vous passez dans le coin, n’hésitez pas à venir me voir!

À bientôt pour d’autres nouvelles!