Rétrospective 2015

Décembre, c’est le temps de l’année où on s’arrête et on regarde en arrière avant de reprendre notre élan pour planifier l’année qui vient. Une chose est sûre, 2015 ne fut pas de tout repos. Entre le travail, la famille, l’écriture et les diverses publications, j’ai souvent jonglé avec mon emploi du temps (pas toujours avec succès, je l’admets).

Le bon côté de tenir mon bilan à jour (le petit bouton en haut), c’est que je peux constamment venir y jeter un œil, surtout durant les creux de vague où j’ai l’impression que rien n’avance. Le cerveau a une fâcheuse habitude de se retenir aux mauvaises nouvelles plutôt qu’aux bonnes. Impatiente, je suis, et je continuerai certainement à l’être. Vu ce qui s’en vient, la zenitude, ce n’est pas pour 2016, je le crains (mais on peut encore rêver).

Même si ma page auteure a été plutôt calme cette année (avec la réédition de La perte devenu Après l’orage), mon bilan ne l’est pourtant pas du tout. Au programme, il y avait quand même 4 publications en 2015, dont une qui se poursuit en janvier sur le sol québécois. Pour 2016, d’autres surprises sont à venir dont la parution de ma série Alice sur laquelle je planche depuis quelques semaines (et je ne mentirai pas: elle me donne bien du fil à retordre). En parlant d’Alice, je suis en retard… vraiment en retard!

Côté écriture, j’ai écrit 2 romans de A à Z (dont un qui paraîtra déjà en 2016) et j’ai revisité une novella qui verra aussi le jour dans une nouvelle maison en milieu d’année. Plus on écrit, plus on sait quand nos écrits peuvent trouver preneur. Paradoxalement, j’aime bien sortir de ma zone de confort et me dire: tiens, ça, ce n’est pas publiable… reste à savoir si c’est vrai. 2016 me le dira.

J’ai aussi eu quelques moments chocolat avec la réimpression du premier tome du Cercle félin et la vente des droits de trois de mes romans qui sont chez Milady (deux au Brésil et un en Russie) – merci Yolande! Certes, c’est un lent processus (surtout pour l’impatiente que je suis), mais c’est tellement stimulant de savoir que nos histoires voyageront autre part et dans d’autres langues!

Niveau chiffre, j’ai écrit 437101 mots (ce qui est un peu plus que l’an dernier, même si je n’ai rien écrit de tout décembre – voir le joli graphique, ci-dessous pour les détails). On peut noter que le mois de septembre (la rentrée scolaire) est constant: le nombre chute considérablement ce mois-là. Sinon, les bons mois sont souvent les mêmes: mai, juin, juillet (les vacances) et novembre (merci nanowrimo).

bilancerit

[Edit: fin décembre, j’ai repris la plume et le total a été légèrement revu à la hausse, amen].

2015, c’est aussi trois salons du livre (dont celui de l’Outaouais que je faisais pour la première fois) et des instants incroyables lors de celui de Montréal. Pour 2016, je ne sais pas encore. Je pense que je vais rester sage.

Là où le bat blesse, c’est au niveau des lectures: je suis passé de 56 lectures en 2014 à 5 (presque 6, quand même). Je lis quand je suis en vacances et que j’ai du temps libre. Vous pouvez donc en faire vos propres déductions… Promis, je me rattrape en 2016. Mais pas tout de suite, j’ai vraiment besoin de dormir!

Côté famille, je ne peux rien dire. Fiston est super, il grandit vite, en sagesse et en beauté (c’est papa Noël qui le dit). Il faudra déménager pour tout garder! Heureusement, c’est dans l’ordre du possible… héhé.

Je vais retenir mes résolutions pour 2016, mais le bouton déjà actif dans le menu de ce site vous en donnera une bonne idée…

D’ici là, je retourne à mes festivités et je vous souhaite…

Gifts with red ribbons isolated on white