Je sais que je ne fais que des bilans sur ce blogue, mais rassurez-vous: je ne mettrai rien pour juin. Ni même pour juillet (même si Pour le meilleur et pour le pire est sorti et qu’Alice s’en va à l’impression). En fait, ces derniers temps, ma vie a été assez chaotique: avec le déménagement, les vacances, et tout le reste! Et même si tout n’est pas encore très stable, les choses s’améliorent. Mais avec le retour aux études, fin août, il y a de fortes chances que tout se remette à bouger… et qu’une partie de ce blogue devienne un lieu de réflexion pour ma thèse. Bref… disons que ça réfléchit beaucoup en coulisses, ces jours-ci.

Niveau écriture: je suis au point mort, ou presque. Peu importe. J’ai fait du ménage, j’ai fouiné dans mes vieux tiroirs pour essayer de faire le tri, et j’y ai trouvé 15 romans terminés et 15 autres qui attendaient de l’être. Oui, je sais, j’ai l’art de m’éparpiller. Et puisqu’il faut choisir ses batailles, j’ai décidé de libérer certains textes qui n’iront nulle part. Il y avait déjà le Barman en lecture libre, et voici que je rajoute mes jokers (qui s’intitule maintenant: L’amour… malgré tout). Dans l’idéal, il faudrait que je revoie certains éléments, mais je n’en ai pas la motivation et, je l’avoue, j’ai envie de passer à autre chose). C’est pourquoi je la libère de mon tiroir et je l’offre à ceux qui ont envie d’une romance légère. Pour l’instant, il y a dix chapitres en ligne, mais si des gens s’attachent à Oli et à Jo, et qu’on me supplie un petit peu, je mettrai certainement la suite.

Sinon, j’ai démarré une nouvelle histoire. Je ne sais pas si je vais arriver à la poursuivre, mais je l’ai aussi mise en ligne (elle est un peu brouillon, désolée). Je ne peux pas promettre la suite, parce que l’inspiration est très variable en ce moment, mais si vous êtes curieux, voici la page dédiée à Destins croisés, un diptyque dont la fin m’est venue avant le début. C’est classique et sans prise de tête, mais pour ma tête de fatiguée, c’est parfait.

Oh… et bon été!

2 thoughts on “Des idées et de la lecture…”

    1. Ouais… j’avoue que ça m’effraie un peu, mais le cerveau est une merveilleuse machine qui me souffle des titres pour ma thèse, ces temps-ci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.