Mes romans
Sélectionner une page

Le salon du livre de Montréal s’est terminé hier, et j’avoue que j’appréhendais un peu ces journées d’une intensité folle. J’ai toujours la sensation que je vais me retrouver là, comme une plante verte, à attendre qu’un peu de soleil vienne me réchauffer. Et cette année: ça a été le cas! Je suis arrivée jeudi après mon cours et il y avait déjà des gens devant ma table! Fou!

M’ennuyer au salon du livre? Pas cette année! C’était vraiment un salon mémorable! Non seulement j’étais chez AdA pendant 4 jours, je suis venue en coup de vent à deux reprises le jour où je n’y étais pas pour faire coucou et signer quelques Alice avant de repartir aussi vite que j’étais arrivée. Du côté de Bragelonne, il y avait Stéphane Marsan présent pour inaugurer le prix romance 2017 (réservé aux lectrices d’ici) où Chloé Duval et moi sommes en nomination (yé!). Le samedi, il y avait une conférence de Stéphane sur « Comment se faire éditer? » et finalement, c’est lui qui a parlé le moins (ça lui apprendra à inviter ses auteurs sur la scène, tiens).

Bref! Plein de petits moments bonbons.

Sinon, je tenais à dire que j’ai été ravie de voir les gens s’arrêter devant ma table. Pas seulement pour prendre un de mes livres, mais parfois, juste pour me dire qu’on avait lu Alice ou Le Cercle félin et qu’on l’avait aimé. Certains notaient le titre, ou me parlaient des couvertures (qui sont belles!). D’autres fois, c’était des achats compulsifs! J’ai pratiquement signé toute mon oeuvre publiée d’un coup – et à deux reprises! (Je sais, j’aurais dû demander des photos, même moi, je n’arrive plus à y croire). Je n’ai plus de collants en forme de cœurs roses qui étaient destinés à Alice, mais ça, c’est un beau problème.

Et même si j’aime avoir de nouveaux lecteurs, j’ai toujours un petit velours quand on me fait signer des tomes 2 ou 3, ou quand on achète mon roman pour en faire un cadeau. Et même quand on me demande s’il y aura un tome 4 au Cercle félin (non, il n’y en aura pas), mais ça me fait plaisir de voir que vous pensez toujours à ma petite Isabelle et qu’elle continue d’exister dans d’autres têtes que la mienne. Pour tout ça, merci!

Et comme les bonnes nouvelles ont toujours un revers, je suis malade (extinction de voix) et – pire – je suis en fin de session (sans oublier que mon ordinateur vient de me lâcher). Allez! Il est temps que je bosse! Mais l’auteure vous remercie d’être venu la voir pour l’empêcher d’être une plante verte desséchée pendant ce salon. Je l’avoue, je suis revigorée pour l’année!

Encore merci!

Oh! J’oubliais le plus important: Noël approche! Et j’ai fait des réserves pour des concours… surveillez bien ma page Facebook!