C’est reparti!

Je néglige ce blogue, ces derniers temps, mais je vais revenir (promis!) C’est qu’il y a eu un très long passage à vide et il fallait que je revoie mes priorités pour pouvoir entrevoir clairement la suite des choses. Qui plus est, j’ai dû gérer trois rentrées scolaires dans un laps de temps rapproché: celle de mon fils à la pré-maternelle (oui, déjà), la mienne en tant que prof, mais aussi en tant qu’étudiante (on ne se mentira pas, c’était la plus difficile!)

Mais voilà… les choses redémarrent. J’aimerais dire « doucement », mais ce n’est jamais aussi simple avec moi (si seulement!)

Pour faire court, j’ai beaucoup réfléchi à l’écriture et à l’édition, à la place que ça prenait dans ma vie (et surtout dans ma tête), car l’espace y est assez limité. Les délibérations ont été longues, pas toujours agréables, ça a même été un parcours du combattant dans lequel j’ai souvent songé à baisser les bras. Bref, cet arrêt était nécessaire. Parfois, il suffit de réfléchir à ce qu’on veut vraiment pour que le chemin s’éclaire. Il y a des choses qui peuvent ressembler à des caprices pour certains, mais qui sont vraiment importants pour nous. Écrire, c’est une chose. Publier en est une autre. Ce qui compte, au fond, c’est que la seconde partie n’éteigne pas la première. Retrouver le goût d’écrire a donc été ma priorité. Par la suite, il a fallu que je réfléchisse à ce que je voulais pour moi et pour mes romans. Et là aussi, c’était complexe.

Certains le savent, j’ai une douzaine de manuscrits dans mes tiroirs. Ils ne sont pas tous prêts à partir, certes, mais enfin… certains le sont. C’est donc officiel: en 2018, vous aurez la chance de découvrir deux nouveaux romans (cette fois-ci, il s’agit de romans uniques et non pas de séries). Au programme, une romance paranormale et une romance contemporaine. Je reviendrai en parler bientôt, mais je tiens vraiment à remercier Nycolas aux éditions ADA qui m’a non seulement écouté, mais entendu (si vous saviez comme la différence est énorme).

Et pour ceux qui l’attendent, sachez que je bosse très fort sur la fin d’Alice. Pardon pour le retard. Vraiment.

La preuve en image:

Notez quand même que le pavé fait plus de 550 pages! Mais c’est toujours un plaisir de retrouver Alice, Vern, Dave, Véra et les enfants (et les autres que vous ne connaissez pas encore).

Sinon, comme d’habitude, ma tête regorge de mille projets qui se disputent mon attention: le doctorat et les lectures qui lui sont nécessaires, l’envie de refaire mon site web ainsi qu’un portail de ressources pour les étudiants, sans oublier les romans qui veulent passer en priorité (deux se battent vraiment fort, ces jours-ci). Le logo de ce blogue est donc parfait: ma tête est bien remplie et quelque peu désordonnée. Et non, je ne m’ennuie pas!

Allez! C’est reparti!

Comments

comments

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *