Quand la fin est proche, on anticipe déjà le vide. Hier, en terminant mon histoire, je savais que je finirais par y revenir. D’abord parce que je suis encore trop attachée aux personnages, parce que c’aurait pu être ainsi ou différemment. Parce que je sais que la fin ne me convient pas tout à fait (elle ne me convient jamais d’ailleurs). N’empêche, en plongeant ma tête dans un autre écran (la télé), ça a créé une coupure (toute petite) et je dois dire que ça a fait du bien de me dire que, maintenant, les personnages, ils n’ont plus besoin de moi (c’est bête, mais c’est comme ça que je le sens).

Et puis, hier soir, incapable de dormir, je suis revenue au texte pour modifier la mise en page un brin. Changer les – en tiret cadratin, les ? et les : qui n’avaient pas d’espace insécable devant et qui, quand on modifie la taille de la page, se retrouvent parfois tout seul, perdu, sur une ligne. Vive les rechercher & remplacer.

Et je dois dire que… je suis contre les alinéa. Ça ne me dis vraiment rien et ça défigure le texte. En plus, comme je sais que je dois en faire dans ma thèse de doctorat, je suis complètement contre partout ailleurs. Voilà, je l’ai dit et je m’assume 😉

Pour en revenir à mon histoire de “je ne dormais pas donc…” : en me promenant sur les divers forums, j’ai trouvé ce lien qui offre des modèles Word pour faire la mise en page de vos bouquins. 6×9, 8.5×5.5, etc. L’image donne une idée de ce que ça donne (mignon les débuts de chapitres hein ?)

Quand je vois tellement de gens qui ont des problèmes avec ça, je me dis que ça peut servir de refiler le lien. Je me disais que c’est peut-être le genre de choses qu’on devrait mettre dans la page des ressources. Une résolution pour 2010 ?

Ce qui m’amène à vous souhaiter… un bon réveillon et un très bonne année 2010 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.