Quand on termine d’écrire, on met en page (habituellement). En modifiant la taille de mon papier pour que ça rentre dans le livre de CreateSpace, j’ai réalisé que la mise en page changeait tout. Du coup, mon premier proof a quelques petites lacunes que je vais probablement corriger bientôt.Avant de passer commande, voici les éléments que, maintenant, je vais vérifier (oui, je sens que je vais refaire le processus!) :

  1. -Les débuts de chapitre sont toujours juste une page impaire (ça paraît idiot, mais c’est moins beau autrement).
  2. -Compter par deux pages (feuille blanche derrière) ex : pour la table des matières.
  3. -Ma liste de rechercher / remplacer : les ! ? : avec un espace insécable avant (autrement, on se retrouve avec un signe de ponctuation sur un début de ligne, wow, la classe).
  4. -Les – par des tirets cadratins aussi (ouf, c’est dans rechercher / remplacer déjà, piton spécial).
  5. -Justifier. Ça paraît niaiseux, mais moi je ne le fais pas parce que ça m’énerve de lire comme ça, mais mon proof est moins beau, je le vois bien. Et il faut dire que Word 2007 m’énerve avec ses sauts de ligne qui se justifient n’importe comment. Si vous avez un truc pour ça, dites-le 😉
  6. -Passer le correcteur orthographique (vive Antidote). Selon les options, il vérifie les espaces insécables et ce genre de choses (d’ailleurs je voudrais bien une option du genre sur word aussi). J’ai appris que certains mots ne prenaient pas de trait d’union (mal à l’aise pour ne pas le dire). Bête comme tout, mais j’en étais pourtant persuadée. Comme quoi, les mauvaises habitudes, ça se prend vite.
  7. [edit : liste à puces ne marche pas avec ce thème]

-Après, on peut relire 😉 La mise en page change tout.Ce qui est bien avec CreateSpace [comparativement à Lulu ou j’arrive à rien], c’est qu’on peut utiliser la police que l’on veut.Voilà pour ma liste d’épicerie. Quelle est la vôtre?

%d blogueueurs aiment cette page :