Ce matin, j’ai (enfin) terminé mon histoire de sorcière. Ça s’appelle La Wicca, pour l’instant, mais j’ai hésité à lui donner un titre du genre : La fille du feu. Je verrai quand je repasserai pour la lecture. Je me suis empressée de le terminer pour deux raisons : d’abord parce que j’allais voir ma tante, qui est de retour chez elle après un long séjour à l’hôpital et que je voulais le lui faire lire, mais aussi pour être libre dans ma tête pour le nano, car je ne veux pas rater le départ !

Je commence déjà à songer à deux ou trois histoires possibles pour ce mois de folie qui s’amène. Et il me reste encore une semaine pour choisir laquelle je vais prendre (une éternité… ou pas !)

Résultat du travail de La Wicca : 270 pages, 20 chapitres et 117 000 mots. Et un joli road trip à Saint-Charles-de-Mandeville avec mon papa et ma belle-maman. C’est pas rien, tout ça !

Contrairement à certains romans, je ne suis pas triste de l’avoir terminé. Il m’a donné envie d’aller autre part, comme toutes les histoires, en général.Comme si la journée n’avait pas été suffisamment chargée, aujourd’hui, ça fait aussi douze ans que je suis mariée à un “maudit” français. Bien charmant, cependant. C’est là qu’on voit que le temps passe vite !

One thought on “Le 24 octobre 2010”

Répondre à Sarah-Émilie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.