Quel livre! Je suis à bout de souffle juste à me souvenir des phrases interminables et de tous ces “et”. Commencé il y a trois jours, interrompu pour ma petite série de quatre, terminé ce matin. Wow. Quelle lecture.

Triste aussi, mais les histoires ne se terminent pas toujours bien, non ?

Je voulais surtout le lire avant de voir le film.Il y a quelque chose de beau dans les livres tristes. Enfin, parfois. Comme une écriture de l’urgence et du désir de tout raconter. Y’a quelque chose me plaît dans ça. Heureusement, même dans le noir le plus total, un peu de lumière finit toujours par surgir. Heureusement d’ailleurs.L’espoir. Je crois que cette lumière s’appelle comme ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.