Je n’ai pas à présenter Tim Burton. Tout le monde le connaît ou à une idée assez freak du personnage qu’il est. On se souvient surtout de ses films: Edward aux mains d’argent ou Big fish. Pour ma part, comme j’enseigne l’animation avec Flash, j’aime montrer des oeuvres de base à mes étudiants, mais comme le temps manque, je préfère largement leur faire voir des courts-métrages.

Aujourd’hui, je ne parlerai donc pas de Nightmare before christmas, même si j’aime bien ce film, mais je m’attarderai à un autre petit classique que je montre chaque année à mes étudiants:

Vincent
http://www.youtube.com/watch?v=hD8uQzu0IL0

Court film sur lequel le jeune Vincent Malloy se prend pour le grand Vincent Price (et c’est Price qui fait la narration du film). On y retrouve les bases esthétiques de l’univers de Tim Burton: couleurs sombres, clair-obscur, formes irrégulières et d’autres petites choses que vous adorerez apprendre sur cette oeuvre via wikipedia. Pour ma part, je vous laisse le soin de regarder le film et de savourer l’histoire elle-même.

Outre Bruno Bozzetto (qui fera probablement l’objet d’un autre billet), Tim Burton est le seul animateur que je connaisse qui s’est penché sur la technique d’animation par ordinateur et dont on trouve six petites animations au format Flash sur le web. Il s’agit de sa série Stain Boy que j’aime plus ou moins, mais dont le côté absurde saura forcément plaire aux amateurs. Personnellement, mon animation préférée est The girl who stares.

Évidemment, la qualité de cette animation est beaucoup plus jolie en Flash, mais à défaut de pouvoir l’intégrer sur ce blogue…

Dans le même style, mais réalisée par un autre animateur (dont j’oublie le nom), une histoire à la Burton se retrouve aussi dans The little girl who was completely forgotten by everyone. Le style autant que le récit (incluant la narration) nous replonge dans un univers similaire à celui de Tim.

Et en échange, lorsque mes étudiants sont friands de l’univers de Burton, ils réalisent des animations à la manière de, inspirées par le Maître lui-même.

D’abord Ana-Maria qui, d’elle-même, a décidé de créer son dessin animé autour de ses personnages: les Zonsters. Un récit dans lequel ses petits monstres vont dans un soirée de Speed dating. Notez qu’il n’y a que des sons de Windows dans cette animation.

Ensuite, voici l’animation de Mirek et de Marie-An. Dans le cadre du dernier cours du profil, mes étudiants doivent tirer au sort le nom d’un animateur et réaliser un pastiche (ce qu’ils font en ce moment même!). Cette année-là, les chanceux ont pigés Tim Burton! Voici donc le résultat:

Si ce billet vous a plu, n’hésitez pas à jeter un oeil sur le site http://www.timburton.ch/ pour poursuivre l’exploration du monde fascinant de Tim Burton.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.