Ce matin, mes notes au collégial ont été transmises. Il y a moins de morts que je ne l’aurais cru, mais il y en a quand même et, à mon avis, c’est toujours trop. Une partie vient de s’achever (il reste encore 3 semaines à l’UQÀM et celles-ci vont passer à la vitesse de la lumière!).

Maintenant, je vais devoir apprendre à gérer mon temps libre. Ça paraît simple de gérer un horaire vide, mais ce ne l’est pas du tout pour une fille comme moi. Quand j’écris, je peux juste faire ça (de 5 h du mat à minuit, en mangeant un toast sur un coin de table quand je meurs de faim). Heureusement que le retour à la maison du mari m’oblige à décoller mes yeux de l’écran… Ceci dit: dans 1 semaine il sera à Québec cinq jours par semaines… ouf! Il va me falloir mettre des alarmes à heures fixes si je veux lâcher l’ordi!

[mode minding on] Je peux le faire, je peux le faire, je peux le faire[/mode minding off]

Rassurez-vous, c’est la même chose avec toutes les choses que j’aime: si je lis ou si je décide de jouer dans le code de mon blogue (arg, ne m’en parlez pas! Quel grappille-temps, celui-là!), je peux rester là pendant des heures à fouiller dans le grenier de WordPress. Bon, ce n’est pas aussi obsessionnel que l’écriture, enfin, peut-être que oui, mais quand même! Ce n’est pas du même ordre.

Bref, je vais devoir charger mon rikiki ordinateur pour me donner un peu de liberté et m’obliger à aller bosser dans un café. Autrement, le soleil le temps gris ne verra pas le bout de mon nez, cet été. On va essayer de se discipliner (bon ceux qui me connaissent vont rire de ce passage, mais bon, on peut avoir de bonnes résolutions, non?).

Je n’aime pas les listes parce que ça m’angoisse de voir ce que je dois faire, mais j’ai quand même des objectifs pour l’été et le plus grand de ceux-là est d’écrire! Terminer la nouvelle version de Rêves (parce que je sens qu’il me freine vers autre chose celui-là, mais je m’acharne quand même!). Si possible, terminer les deux autres projets en suspens, soit: Le cercle félin et La perte. Ça fait une éternité que ça traîne! Allez, dehors vous deux!

Peut-être que je vais me risquer à réécrire le nouveau Rêves (pas la version sous parrainage, mais la version que JE veux écrire). Quand je me réveille en ayant des scènes en tête, ce n’est pas bon signe. Celui-là ne sera pas jeunesse, en tous les cas. Ça risque de tomber dans des zones sombres, de folies et de doutes. À voir.

Bon, je délire en disant que je vais écrire 3 voir 4 romans pendant l’été, mais vous ne pourrez pas dire que les professeurs sont des paresseux qui peuvent profitent de l’été pendant que les autres travaillent comme des malades. Eh non, on s’amuse travaille, nous aussi. En tous les cas, j’ai de quoi faire!

Ceci dit, pour Rêves, je regrette d’avoir choisi le passé simple à la troisième personne du singulier. C’est affreusement agaçant! On dirait que j’écris un livre en italien avec tous ces A et ces I. Je devrais le lire à voix haute avec un petit accent pour voir ce que ça donne…

Voilà, je l’ai dit, je peux me remettre au boulot maintenant.

4 thoughts on “Retour aux rêves”

  1. Bravo pour la nouvelle mouture de votre blog (encore quelques petits mots en anglais, dans Laisser un commentaire entre autres, partez-vous de la version anglaise du logiciel ou la version française? ça ne me surprendrait pas que même dans la version française, ces chers Français laissent l’anglais).

    Pour le passé simple, je comprends donc. Bel exercice qui ralentit l’écriture mais fait écrivain professionnel!

    Bonnes écritures.

    1. Les modèles sont toujours anglophones. Je présume que je dois me déconnecter pour voir les termes anglais. Connectée, je ne vois rien. Je ne suis pas encore sûre de la mouture. Sur Firefox 4, ça se tasse à gauche. Sur IE, c’est encore pire. Il n’y a pas de blogue parfait, il paraît 😉

  2. Si c’est comme dans d’autres blogues, je crois qu’il faut aller jouer dans le code directement,dans les lignes 296 environ, cHercher les termes “Name (Required)”, “Email (Required, Will not be published” et “Website (Optional)”, les changer et enregistrer.

    Si tu ne peux pas le faire directement dans un de tes fichiers, peut-être qu’avec NotePad++, tu pourrais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.