Pour le principe, je laisse un petit billet avant de partir en vacances ou plutôt (parce que les vacances sont déjà bien là) en voyage.

Deux départs de prévu: le premier est celui du petit appartement de Québec où nous sommes depuis près d’un mois (dans lequel j’ai beaucoup écrit, je tiens à le préciser). Bon, ce n’est pas chez nous, c’est vrai, mais c’est zen et la lumière est magnifique. Je crois que j’ai dit ça chaque fois que c’est moi qui ait ouvert le rideau du salon. En plus, il y fait frais. Canicule? Pas ici. Hier après-midi, il a fait chaud, mais il y avait un excellent courant d’air (nous sommes au 2e, je tiens à le préciser).

Quelques photographies de l’appart, parce que je sais qu’il va un peu me manquer:

 

Inutile de préciser qu’il était bien situé (tout près de l’université) et à moins de dix minutes du boulot du mari.

Pour le principe, je poste une dernière image qui sont la statistiques du mois de juillet tiré du site du CampNanowrimo. La preuve que je travaille mieux ici que chez moi (bon, il faut dire que le week-end, le mari est à la maison aussi!). 

Je veux quand même dire que j’achève! 12 chapitres sur 20 et près de 55 000 mots. Autrement dit, la moitié de ce qui est prévu (en tous les cas, la moitié de ce qu’ont les autres tomes). J’ai une autre histoire sur le billot aussi. Oui, c’est génial! J’entends déjà ma copine me dire: “Mais t’arrête jamais!” Non! Et j’espère que je ne vais pas m’arrêter! Je sais que l’hiver, c’est la période creuse et ça me déprime de ne pas écrire, alors je profite pendant que ça passe. On corrigera pendant les creux, tiens! (et puis, dans la vie, y’a bien assez de creux, en général!)

Bon, c’est pas tout ça, il faudrait bien que je prépare la rentrée aussi… 😉

Bref, aujourd’hui, c’est le jour où on remballe tout et on s’en va de ce petit coin sympathique, mais la valise restera pleine puisque demain, on repart en France. À peine le temps de passer à la maison et de faire coucou à la tribu. Eh oui, pas de repos pour les vacanciers! Bon, je prévois que l’écriture va en prendre un peu pour son rhume (au grand bonheur du mari), mais je devrais quand même réussir à grapiller un peu de temps ici et là, entre les repas interminables, la famille et les amis. Le but? Au moins terminer ce fichu bouquin et passer à des choses plus sérieuses (bon, l’école est une chose, mais il y a aussi un écrit sérieux en cours).

À suivre! 

PS: Oui, l’image à la une… c’est vraiment mes pieds!