Après deux ans, mon roman La perte a enfin été bouclé et renommé: Plus rien. C’était un roman difficile à écrire, pas trop, juste assez pour que je me sente obligée de le mettre en pause pendant plusieurs mois. Il n’est pas parfait, mais comme l’histoire me tenait à coeur, c’est lui que j’ai choisi pour être mon cadeau de nanowrimo 2011.

Cette année, au lieu d’un exemplaire gratuit, nous avions droit à cinq copies de l’ouvrage. Seul hic: il faut payer les frais de ports, mais pour 5 bouquins de 6×9 pouces et de 330 pages, 15$, c’est un prix très correct.

Le résultat en images:

Je suis très contente du résultat, de la mise en page et de la fonte utilisée dans l’ouvrage.

Ceci dit, je ne sais pas encore ce que je vais faire des cinq copies, mais ça, c’est le dernier de mes soucis 😉