Bien que je préfère les livres en papier pour les transports en commun (ou même au lit, tiens), j’avoue que monsieur iPad m’aide beaucoup à lire côté numérique. Dernièrement, bébé ne voulait que mes bras, donc hormis la télécommande de la télé (mais qui peut me dire ce qu’il y a à la télé d’intéressant, de nos jours?), je n’avais que mon jouet numérique sous la main. Du coup, je cherchais quelque chose à lire et hop! Je me suis lancée dans la série Queen Betsy.

Déjà, la couverture est agréable et le titre aussi. Voici Elizabeth Taylor (ouais, c’te blague), dites Betsy, une fille qui adore la mode et les chaussures, qui a un caractère comme je les aime (entendons: une vilaine fille avec un caractère de feu) qui passe une très mauvaise journée qui se termine par sa mort et qui se réveille en vampire. Enfin… un drôle de vampire, car non seulement son caractère est adorable, mais elle a aussi des “pouvoirs” différents des autres vampires, dont pouvoir aller dans une église, ne pas brûler au soleil et contrôler un peu sa soif. Ce qu’elle ne sait pas, c’est que ces particularités font d’elle la reine des vampires. Et quelle reine! Elle n’en rate pas une pour nous faire rire. D’ailleurs, j’adore le personnage: un peu idiote, folle de la mode et des chaussures, un brin irrévérencieuse et qui sonne vrai. Le tout est agrémenté d’un joli roi pas prude du tout et d’une petite scène sexy à l’occasion. De la bit-lit qui mordille, quoi.

Bref, ça se dévore. Les trois tomes ont passés dans ma tête en moins de deux jours. Et le quatrième est déjà en liste (et ça risque d’y aller ainsi jusqu’au septième). C’est le genre de série qui me fâche et qui va m’obliger à aller lire la suite en anglais. Grrr!

Finalement, ce n’est pas si mal de lire en numérique, surtout des choses légères. Surtout à trois heures du matin…

La suite, cette nuit 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.